Quand Crédit Agricole S.A. explore l'intrapreneuriat

admin Best practices, Développement personnel, Egalité professionnelle, Innovation, Inspirations, Rôles modèles

 

 

Parce que faire évoluer les modes de travail et les comportements en entreprise, c’est transformer les organisations pour les rendre plus agiles et plus inclusives, Crédit Agricole SA innove…

 

... Et investigue l’intrapreneuriat. Une nouvelle façon d’insérer les énergies diverses dans la chaîne de création de valeur, de stimuler la motivation et le sens de l’innovation de chacun-e, d’envisager les progressions de carrière dans des dimensions inédites et de contribuer au changement dans l’entreprise et dans son environnement.

 

En étroite collaboration avec The Boson Project, le cabinet de conseil co-fondé par Emmanuelle Duez, l’équipe innovation RH de Crédit Agricole S.A. a présenté hier soir, au cours d’un afterwork créatif, son Livre Blanc sur l’intrapreneuriat aux collaborateurs et collaboratrices du groupe. Sous l’impulsion des Bosons, les participant-es ont pu analyser ensemble les leviers et freins propres à une telle démarche, afin de compléter et enrichir ce Livre Blanc, dans une authentique démarche d’open innovation.

 

 

 

C’est quoi l’intrapreneuriat?

 

E. et G. Pinchot

L’intrapreneuriat « désigne une capacité collective et organisationnelle d’encouragement et d’accompagnement à la prise d’initiatives et à la mise en oeuvre de projets à tous les niveaux de l’entreprise » précise le préambule du Livre Blanc.

Le mot est apparu pour la première fois en 1978 sous la plume de Gifford et Elizabeth Pinchot pour répondre au questionnement RH posé par les « âmes d’entrepreneur-es » qui se cachent dans les effectifs des collaborateurs et collaboratrices d’une entreprise.

Mu-es par leur besoin d’innover, celles et ceux-ci peuvent être tenté-es un jour ou l’autre de quitter le salariat si le cadre de celui-ci vient à leur sembler trop rigide pour que s’y épanouisse pleinement leur fabuleuse énergie créative. Alors, c’est un défi qui est adressé aux organisations: celui, pour retenir leurs talents et bénéficier de leur formidable potentiel d’innovation, de leur offrir un environnement souple, ouvert et propice à la prise d’initiatives.

 

 

L’intrapreneuriat, ça marche!

 

Et ça marche! Les entreprises qui s’y sont essayées ont vu de véritables coups de génie naître de l’intrapreneuriat : on cite volontiers l’invention du Post-it par un collaborateur de l’imprimerie 3M, celle de la messagerie Gmail ou de Google Maps par des ingénieurs du leader de la web-economy.

L’intrapreneuriat est aussi en liens étroits avec l’innovation participative (qui permet à chacun-e de contribuer à un projet collectif en y faisant valoir ses idées et en participant à leur mise en oeuvre) et avec la fertilisation croisée (qui, dans une approche écosystémique de l’entreprise favorise ses connexions et échanges équitables avec les viviers d’innovation avancée que sont les start-ups).

 

 

L’intrapreneuriat : moteur d’innovation RH

 

Argument de poids pour l’attractivité des employeurs, l’opportunité offerte aux collaborateurs et collaboratrices de déployer leur créativité au travers du développement de projets personnels innovants, séduit tout particulièrement les nouvelles générations, en forte demande d’autonomie, de challenge et de reconnaissance de leurs talents multiples.

C’est aussi, pour les collaborateurs et collaboratrices plus expérimenté-es que tente une sortie du salariat, une occasion de trouver un nouveau souffle dans l’entreprise et de renouveler leur engagement en trouvant là d’exaltantes voies de développement professionnel sans avoir à sacrifier leurs acquis sur l’autel d’une reconversion radicale.

C’est encore, un vrai moteur pour la diversité car, en valorisant d’autres compétences que celles qui permettent d’accomplir un parcours classique dans les « clous » traditionnels de la progression en entreprise, l’intrapreneuriat fait émerger les talents cachés et autres génies discrets dont la créativité, l’authenticité et la singularité ne se lisent pas si facilement sur un simple CV.

C’est enfin un facteur de responsabilisation des équipes qui osent d’autres approches, bâtissent de nouveaux process et prennent en main leur propre destin comme celui de l’entreprise.

 

 

La démarche intrapreneuriale de Crédit Agricole S.A.

 

C’est donc décidé : Crédit Agricole S.A. explore à son tour cette nouvelle manière de travailler. Sous l’impulsion des équipes de Claire Bussac, responsable marketing et innovation RH, le groupe lance dès à présent une démarche de réflexion collective sur les conditions de la prise d’initiatives des intrapreneur-es motivé-es parmi ses effectifs. 

Et de la motivation et des idées, les collaborateurs du groupe n’en manquent pas, comme l’a prouvé l’émulation de l’Afterwork du 4 juin!

A suivre, donc.

 

 

Marie Donzel et Clotilde Jardel, pour le blog EVE

 

 

Lire aussi :

– Notre entretien avec Claire Bussac, responsable maketing et innovation RH au Crédit Agricole SA

– Notre interview de Diego Gaspari, directeur international des ressources humaines de Crédit Agricole SA

– Notre reportage sur la rencontre « un temps d’avance » organisée par des « intrapreneures » de Google

– Notre rencontre avec Emmanuelle Duez, fondatrice de Women’Up et The Boson Project