Les 5 actus égalité/mixité à retenir de juin 2017

Eve, Le Blog Best practices, Egalité professionnelle, Inspirations, Rôles modèles

Chaque mois, l’équipe du webmagazine EVE sélectionne et commente pour vous les actus marquantes sur le front de l’égalité femmes/hommes et de la mixité. Voici les 5 faits à retenir du mois de juin 2017.

 

Les campagnes pour l’égalité du mois : Chloe Shorten s’y attèle dès la naissance tandis que Paanch Minute agit sur les résistants.

Chloe Shorten, avocate australienne impliquée dans la défense des victimes de violences domestiques, s’est associée à l’association Our Watch, défendant la même cause, et a lancé une campagne pour sensibiliser les parents aux conséquences d’une éducation non stéréotypées. Traiter les petites filles comme les petits garçons aurait un impact sur le taux de violences familiales. Cette thèse est d’ailleurs confirmée par le rapport Power of Parents, mené par l’association. Pas évident d’élever ses enfants dans un environnement truffés de stéréotypes! La première marche à suivre, selon ce rapport, serait d’en avoir conscience pour pouvoir ensuite influencer les bébés, en proposant, par exemple, les mêmes sports aux deux sexes.

Si on a loupé le coche et que les enfants sont déjà grands, pas de panique, il existe un plan B… Paanch minute, coproduit pas AFN et Free Press Unlimited, est un programme télévisé népalais composé de courtes vidéos traitant de l’égalité entre les sexes et aspirant à lever les stéréotypes sur certaines activités telle que les tâches domestiques. Pour donner du poids au projet et influencer au mieux le public, des musiciens et acteurs célèbres apparaissent dans ces vidéos, mis en situation dans des scènes de vie quotidienne.

 

Le record du mois : L’Assemblée nationale française plus féminisée et plus jeune que jamais

Evolution historique au Parlement : 38,8 % des 577 sièges de député.es sont occupés par des femmes contre 26,9% au mandat précédent (au Congrés américain, elles représentent 19,1% des élu.es). Cette mise en visibilité des femmes pourrait avoir un impact direct sur notre société et chamboulerait le classement de La représentation des femmes dans les parlements mondiaux réalisé par l’Observatoire des Inégalités.

Bémol néanmoins, si la parité sera respectée pour les présidences des commissions permanentes, il semble qu’elle n’atteigne pas les sommets. En politique aussi, les femmes souffriraient de l’effet plafond de verre. Une certaine déception s’est notamment exprimée quand il a été constaté qu’aucune femme ne présidera de groupe et que  le « perchoir » (Présidence de l’Assemblée), qui n’a jamais échu à une femme, reste, dans les faits, une fonction masculine. Le Président du groupe majoritaire, Richard Ferrand, a cependant annoncé que l’ensemble des postes à responsabilité à la Chambre seront « remis en jeu à mi-mandat », sans que les sortant.es puissent alors re-postuler. Une promesse en creux d’une « deuxième chance » pour la parité réelle? Affaire à suivre…

Du côté de l’âge, la carte d’identité des député.es a changé : 28 nouveaux élu.es n’ont pas encore 30 ans et l’âge moyen des représentant.es à l’Assemblé a chuté de 6 ans entre la dernière législature et celle-ci, passant de 54 ans en 2012 à 48 ans en 2017. Entre féminisation et rajeunissement, impliquant notamment la présence d’une proportion inédite de jeunes parents parmi les élu.es, l’espoir est permis d’une évolution des usages (et des horaires de travail) qui donnera l’exemple d’un exercice des responsabilités compatible avec la vie personnelle et la parentalité.

 

La résolution du mois : le producteur Max Martin et Daniel Ek de Spotify veulent faire plus de place aux femmes dans l’univers musical

La question des stéréotypes et de la place des femmes dans la musique a été au cœur des conversations lors de la rencontre du producteur Max Martin et du PDG de Spotify, Daniel Ek, ce 12 juin à Stockholm. Le projet Equalizer, est une initiative tripartie composée de Spotify, de la Swedish Music Publishers ‘Association et MXM Publishing, était à l’origine de cette rencontre. Il s’agissait de promouvoir leur mouvement : « une industrie de la musique où tous les créateurs – indépendamment du genre – jouissent des mêmes conditions pour réussir ».

Exemplaires, les deux hommes ont reconnu avoir eux aussi des préjugés et des biais inconscients, nuisibles à la représentativité des femmes dans ce secteur. En effet, « en regardant les meilleurs succès d’aujourd’hui, seulement 18% ont été écrits par des femmes, ce qui me dit beaucoup », soulignait Daniel Ek. Déterminés, ils ont annoncé leur souhait de veiller à l’augmentation de la visibilité des femmes.  Conscients que cette initiative pourrait avoir un impact positif, ils emboitent le pas pour inciter la société à devenir « plus tolérante et plus ouverte que ce que nous avons aujourd’hui ».

 

L’initiative paritaire (et financière) du mois : le Pakistan prête de façon paritaire aux femmes et aux hommes.

Dans le cadre du respect du plan de développement durable instauré par le gouvernement pakistanais, dont l’un des objectifs est l’égalité des sexes, un prêt financier, PM Youth Loan, a été distribué à autant de femmes que d’hommes. D’autres actions dans ce sens ont été menées en parallèle, en imposant des quotas de femmes dans les emplois publics. Via cette aide financière visant à soutenir l’entrepreneuriat, le pays aspire a créer des vocations chez les femmes, mais aussi a assurer leur empowerment. Ce type d’actions gouvernementales pourrait avoir un impact dans le secteur bancaire. Elles inciteraient les banques à investir autant sur les femmes que sur les hommes, à montant égal.

 

La mise en visibilité du mois : Foundation 500 met 500 entrepreneuses sous les projecteurs

La Foundation 500, créée par l’ONG CARE et en partenariat avec la Fondation H&M a choisi de valoriser 500 femmes audacieuses venant des quatre coins du monde. Parties de rien dans un contexte hostile, elles ont osé monter leur entreprises, changer leur avenir et ont su impacter l’économie locale. Ces rôles modèles sont ainsi présentées sur le site internet via une photo artistique et un texte décrivant le parcours de chacune. Ces supports sont libres de diffusion pour inspirer les initiatives, modifier les mentalités, autonomiser les femmes et ainsi « briser le cycle de la pauvreté et créer une croissance économique » dans le monde.

 

Actualités sélectionnées et commentées par Elina Vandenbroucke, pour le webmagazine EVE.