#EVE2015 : une première journée sous le signe du leadership équilibré

Eve, Le Blog Dernières contributions

 

Le 6è séminaire EVE International a ouvert ses portes lundi 29 septembre. Il accueille 300 managers d’une quinzaine d’entreprises (dont plus de 200 issu-es des 7 grandes sociétés partenaires), portant à 2000 la communauté d’individus éclairés qui ont pour mission d’essaimer dans toute leur organisation les valeurs d’un leadership équilibré.

Retour sur cette première journée d’EVE 2015.

 

 

Welcome!

C’est à « 9 heures pétantes », selon le mot désormais célèbre d’Anne Thevenet-Abibtol, que le coup d’envoi d’EVE 2015 a été lancé. En binôme avec Christine Descamps (productrice exécutive du Programme), Anne (directrice éditoriale et artistique) a accueilli les participant-es en rappelant le rythme inspiration(s)/respiration(s) du séminaire et son motto « Oser être soi pour pouvoir agir ».

Valérie Amalou, event project manager du Programme Eve (et directrice du blog EVE) a ensuite présenté toute la panoplie des « networks » à disposition de la communauté, dont la toute nouvelle application qui permet à l’ensemble des alumnis des promos d’EVE International et EVE Asie Pacifique de rester connecté-es tout au long de l’année.

 

Le leadership centré, pour libérer tout le potentiel des personnes et des organisations

Joanna Barsh, directrice émérite chez McKinsey & Company, a pris la scène dans la foulée, pour exprimer le concept de « centered leadership » qu’elle a forgé et déploie dans un Programme dédié à la libération du potentiel des personnes et des organisations.

Formidablement inspirante et redoutablement énergisante, Joanna a littéralement « embarqué » toute la salle de la Grange au Lac, au cours d’une conférence plaçant en son centre les valeurs humaines fondamentale d’ouverture, de confiance et de générosité.

 

Se libérer des stéréotypes en se libérant de la culpabilité

Après une pause Tai Chi avec Juliann Liu, Patrick Scharnitsky, consultant diversité, est entré en scène, pour proposer une approche de la question des stéréotypes en rupture avec les discours classiques qui en font un intrinsèque mal à combattre… Pour lui, « le problème n’est pas d’avoir des stéréotypes… Mais de les utiliser ». Et sa conviction, c’est que c’est en sortant du sentiment de culpabilité que l’on sera le mieux à même de désactiver les biais inconscients qui nous poussent à agir, le plus souvent malgré nous, contre nos valeurs et notre volonté.

 

Respirations en workshop

Les Evesien-nes 2015 se sont ensuite réparti-es dans les différents espaces du Resort pour une série de workshops en petit groupe. Au programme : clés de la communication Non Violente avec Thomas d’Ansembourg, « meaning » avec Joanna Barsh et Henri de Romrée, initiation à la Psychologie Positive avec Tal Ben-Shahar, introduction à l’approche Act avec Sylvie Benard-Curie et Christophe Deval, à la démarche MBTI avec Clotilde Doré, à l’art et science de la négociation avec Jean-Edouard Grésy et Ricardo Pérez-Nuckel, jeu de rôle sur les stéréotypes avec Patrick Scharnitzky, entraînement aux « rituels de bonheur » avec Florence Servan-Schreiber, cours de chant & leadership avec Marianne Sébastien, session « mindfullness » avec Martial Vidaud

 

Lorna Davis, un modèle de leadership féminin

Retour en plénière dans l’après-midi : Lorna Davis, Chef Manifesto Catalyst et membre du ComEx de Danone, a partagé son parcours de femme libre de ses choix, désireuse d’apprendre en tout et incessamment en quête de sens dans son action.

Incarnation des valeurs d’un leadership authentique et tourné vers le monde, celle qui a adopté pour leitmotiv « we don’t find ourselves, we chose ourselves » et pour but « nothing with no meaning » a profondément inspiré l’assemblée. 

 

Le Comité des Sages, un « think & act tank » au service du leadership d’avenir

Le Comité des Sages est ensuite entré sur scène pour raconter son histoire (retracée dans le guide « EVE en mouvement » disponible en libre téléchargement), présenter ses actions (de la Garden Party au cross-mentoring, en passant par les ateliers de créativité et l’étude prospective) et ses travaux en cours et à venir, notamment pour relever les 3 défis EVE 2020.

Sa Présidente, Sylvie Bernard-Curie a ensuite accueilli Marie Donzel, auteure du Rapport EVE & DONZEL – Leadership, égalité professionnelle : 50 chiffres pour savoir, comprendre, débattre et agir, le temps d’un retour sur les grands indicateurs à retenir et sur la démarche d’une réflexion sur la place du chiffre dans les discours.

Pierre Deheunynck, VP DRH du groupe Crédit Agricole S.A. et Jean-Claude Le Grand, Directeur du développement international RH et Directeur Diversité Corporate de L’Oréal ont réagi aux conclusions de cette étude en donnant à lire les avancées de leurs entreprises respectives et en exprimant leur vision des thèmes d’avenir pour faire progresser l’égalité et le partage des responsabilités.  La séquence s’est conclue par la diffusion d’une série d’interviews des CEO et Top Executive des entreprises partenaires (que le blog EVE vous proposera prochainement). 

 

Frédérique Bedos, le puissant témoignage d’une femme qui ose « l’espérance »

La fin de l’après-midi a été éclairée par le vibrant témoignage de la journaliste Frédérique Bedos venue présenter le Projet Imagine de « journalisme d’espérance » qui rend hommage aux « héros discrets » qui changent le monde sans toujours faire la une.

Evoquant son enfance atypique, dans une famille nombreuse d’une vingtaine d’enfants que ses parents ont recueillis au fil des ans, c’est un plaidoyer pour l’ouverture à l’autre et la générosité la plus sincère qui soit que Frédérique a offert à une assemblée aux yeux mouillés qui s’est ensemble levée pour l’applaudir chaleureusement.

 

Le bonheur au travail, oui, c’est possible! Et oui, c’est rentable!

La première journée d’EVE s’est achevée par la projection en soirée du documentaire « Le bonheur au travail » en présence de son réalisateur Martin Meissonnier. Passionné par l’innovation, il a enquêté sur toutes les initiatives d’ « entreprises libérées » qui remettent l’épanouissement individuel et collectif au coeur de l’engagement au travail.

Et les résultats sont parlants : les entreprises où l’on se sent véritablement en confiance, autonomes et connectés, sont bien celles qui performent le mieux! Une inspiration  pour envisager la transformation de nos organisations…

 

EVE, ça continue demain, mardi 30 septembre… Promis, on vous raconte!

 

 

La rédaction du blog EVE.