Toutes (et tous) ensemble pour la mixité chez KPMG !

bargeo Leadership

 

Retour sur l’événement qui a réuni les « EVE », les « Emergentes » et les « Women for Business » le 8 mars 2016, autour du thème de la mixité.

 

 

Rendez-vous était donné, mardi 8 mars 2016, à toute la communauté d’actrices et acteurs de la mixité de KPMG : participant.es aux différentes éditions d’EVE et du Programme Emergence et membres actif.ves du réseau Women for Business.

 

Retour sur cet événement, riche en moments révélateurs de la détermination de l’entreprise et de ses collaboratrices et collaborateurs à faire progresser l’égalité, en donnant à chacun.e les moyens de s’affirmer et de grandir pour donner aussi plus de force aux autres et au cabinet.

 

 

Rassembler, Savoir & faire savoir, Mobiliser & entraîner, Connecter

La rencontre a été ouverte par Sylvie Bernard-Curie, Associée DRH Talents (ndlr : Présidente du Comité des Sages d’EVE) et Adeline Henri, Manager RH.

Ensemble, elles ont dressé le panorama, impressionnant, des actions menées par KPMG, depuis la formalisation de sa politique diversité/mixité en 2008 : des groupes de travail thématiques ayant d’emblée mis en place une trentaine d’initiatives (2008), le lancement d’une radio interne Kap Diversité (2009),  la signature d’une charte « VP2 » pour faciliter l’articulation des temps de vie (2010), la création du Programme Emergence (2010), l’adhésion au Programme EVE (2010), la tournée Women Business Tour, la mise en place d’un intranet dédié à la diversité et d’un second à la parentalité (2011), la conclusion d’un accord égalité professionnelle (2012)…

Et encore, la création du réseau « Women for Business » (2013) qui a depuis organisé une quarantaine d’événements sur le leadership au féminin partout en France, l’adoption du principe d’indemnisation à 100% du congé paternité (2013), la participation au dispositif EVE2EVE de cross-mentoring (à partir de 2014), la publication d’une étude qui fait déjà référence sur les femmes dirigeantes (en 2015) et que Jacky Lintignat, Directeur Général de KPMG France est justement venu présenter en direct…

 

La liste de ces actions est non exhaustive… Et surtout, ce n’est qu’un début ! Car l’intention est clairement réaffirmée : KPMG veut rassembler sa communauté mixité et la faire vivre, donner de la visibilité à son travail et ses résultats pour mobiliser et entraîner toute l’entreprise dans le projet d’une organisation toujours plus inclusive, ouverte, dynamique et évolutive.

 

 

Happy Birthday, Women for Business !

L’événement ne pouvait donc manquer de braquer les projecteurs sur le réseau Women For Business, qui fêtait, précisément ce jour-là, son troisième anniversaire.

Béatrice Charlas, Associée Expertise Conseil Sud Ouest, Sara Righenzi, Associée Audit Rhône Alpes et Véronique Baillard, Manager Communication ont pris la scène de l’auditorium de la tour Eqho le temps d’une présentation très complète du réseau : sa vocation (valoriser les femmes dans le monde économique), ses objectifs (contribuer au développement business du cabinet, accompagner au jour le jour et sur le terrain sa stratégie diversité et talents, tisser des liens denses et durables avec d’autres réseaux et entreprises engagées partout sur le territoire français), ses modes d’action (monter des événements externes, nouer des partenariats de sens, proposer des outils de communication performants pour essaimer facilement les messages de la mixité autour de soi…).

 

Elles ont été rejointes par Marie Guillemot, Associée Audit, venue faire la démonstration des atouts d’une politique d’égalité pour la performance économique de l’entreprise, à l’appui de l’exemple extrêmement parlant d’un appel d’offre (très) grand compte gagné par KPMG et lors duquel, ce qui a permis de faire la différence et d’emporter la décision du client en faveur du cabinet, aura précisément été la mixité de l’équipe.

 

 

Emergence & EVE : pour de nouvelles visions du leadership

Après une pause ludique qui a permis à chacun.e de prendre conscience de l’évolution des mentalités et des discours sur l’égalité au cours des deux siècles derniers, en adressant des cartons rouges ou verts à quelques citations de personnalités célèbres s’étant exprimé sur les femmes, les hommes, l’audace, le leadership, le changement, Sylvie Bernard-Curie a pris le micro pour une séquence consacrée aux deux programmes phares de leadership équilibré dans lesquels KPMG est engagé.

 

Le premier, c’est « Emergence », un dispositif de « learning & development » 100% féminin. Courant sur toute une année, ponctuée de rencontres, d’ateliers collectifs, de séances de coaching, ce programme soutenu par un réseau de mentors, vise à la définition d’un projet ambitieux pour soi, qui corresponde à ses aspirations profondes et que la personne pourra réaliser dans les meilleures conditions (le respect de ses valeurs, de son rythme, de son équilibre), en s’appuyant sur des allié.es.

 

La participation de KPMG au Programme EVE (mixte), depuis sa première édition en 2010, s’inscrit dans une même vision : construire des individus forts, éclairés, équilibrés et audacieux qui se sentiront en capacité et en confiance pour porter le changement dans l’organisation.

 

 

Se changer soi, changer le monde

Mais le changement, au fait, c’est quoi ? Et pourquoi ce que toutes et tous semblent aujourd’hui appeler chèrement de leurs vœux, nous est à chacun.e parfois si difficile à mettre en œuvre, à notre mesure et au quotidien ? Une question qu’a brillamment éclairée Christophe Deval, Directeur du Développement des Talents chez KPMG et co-auteur avec Sylvie Bernard-Curie de Vous avez tout pour réussir!, au cours d’une intervention aussi truculente qu’enrichissante, aussi décomplexante que stimulante, aussi inspirante qu’engageante.

 

Car il ne suffit pas seulement de s’enjoindre à « sortir de sa zone de confort », comme on est tenté de (se) le répéter (le plus souvent d’ailleurs pour se reprocher de ne pas l’avoir fait!), encore faut-il commencer par comprendre les mécanismes neurologiques, psychologiques et émotionnels qui nous rendent plus efficaces à résister aux turbulences que prompts à prendre les risques inhérents au changement. Et ce n’est pas que mal, dit Christophe Deval : sans cette prédisposition à la perpétuation de l’habitude et cette capacité à la transmission des règles installées, l’espèce humaine n’aurait pas survécu!

 

Mais nous ne sommes pas que des êtres de « survie », notre besoin d’existence est immense, notre désir d’accomplissement puissant. Alors, nous voulons oeuvrer au changement, même si cela fait entrer en tensions les valeurs qui nous portent à nous dépasser et les « hameçons » qui nous piègent, jusqu’à parfois nous paralyser. Pour autant, tension n’est pas étau : nous ne sommes pas condamnés à être prisonniers de nos culpabilités et autres injonctions paradoxales. Tension est dynamique : nous pouvons faire avec ce que nous sommes pour aller vers ce que nous voulons être. Cela en se comprenant et s’acceptant mieux, pour se donner plus de chances d’essayer, d’expérimenter, d’innover, sans avoir pour seul objectif de « réussir »  (le chemin est au moins aussi passionnant à parcourir qu’il est satisfaisant de franchir la ligne d’arrivée) et surtout sans laisser la peur d’échouer restreindre le champ de ses possibles.

 

 

L’aventure du Rapport Eve & Donzel… Et ses prolongations

L’ultime temps de cette rencontre Emergentes/EVE/Women for Business a été dédié à la narration de « l’aventure » du Rapport EVE & Donzel. Une véritable « aventure », en effet, car cette étude qui compile les données de plus de 300 études récentes sur l’égalité et la mixité et en extrait 50 chiffres clés à retenir pour comprendre le sujet, a emmené le Comité des Sages d’Eve et l’équipe interentreprises qui l’a conduite aux côtés de Marie Donzel, à entreprendre une démarche de réflexion approfondie sur la façon dont on construit les chiffres, dont on les interprète et dont on en fait usage.

 

Après avoir passé plus d’un an à retracer les sources des indicateurs les plus couramment cités et à en débusquer les lectures trop rapides voire carrément biaisées, Marie poursuit aujourd’hui ses recherches sur le chiffrage de l’égalité professionnelle. Elle a présenté ses travaux en cours sur le sujet de la confiance en soi, dont il se dit volontiers qu’elle fait plus souvent défaut aux femmes qu’aux hommes.

Une idée commune à nuancer, quand certaines études démontrent que confiance en soi et déficit de confiance en soi sont partagés à égalité par les deux sexes, même si elles ne s’expriment pas de la même façon chez les femmes et les hommes. Une idée dont il faut se méfier aussi, quand l’injonction à prendre confiance en soi, proche aujourd’hui du dogme dans le champ du développement personnel, peut aussi renforcer des mécanismes d’auto-censure et faire frein à l’émergence de nouveaux styles de leadership dans lesquels la capacité à douter, l’acceptation de ses failles et de celle des autres, le sens de l’empathie, la modestie et le naturel sont peut-être bien appelés à devenir des qualités premières.

 

 

And now, let’s network !

Après une enthousiasmante conclusion de Sylvie Bernard-Curie qui a réaffirmé les valeurs fortes d’éthique et intégrité, d’exemplarité, de solidarité, de respect des personnes, de curiosité et d’engagement de KPMG (et qui vont parfaitement au teint de sa politique mixité), la journée s’est bien sûr achevée sur un cocktail-networking en toute convivialité.

 

 

 

La rédaction du blog EVE, avec Adeline Henri (KPMG). Remerciements à Laure Gautier (Responsable projet Communication) et Charlotte Rey.

 

 

Tous Crédits Photos : Soazig de la Moissonnière/KPMG

 

 

Pledge for Parity

La journée Emergentes/EVE/Women for Business du 8 mars a été l’occasion du lancement officiel en France de la campagne internationale « Pledge for Parity » de KPMG.

Le principe est simple : chaque collaborateur ou collaboratrice prend un engagement pour faire concrètement progresser l’égalité… Et le partage sur un mur virtuel (via l’intranet du Groupe) déjà riche de plusieurs centaines de contributions du monde entier.

 

 

L’événement KPMG du 8 mars en images