Pour internationaliser sa politique d'égalité, Orange s'appuie sur la démarche GEEIS

bargeo Dernières contributions

 

 

Rencontre avec Angelica Mirica, responsable égalité professionnelle international

 

 

Angelica Mirica est responsable égalité professionnelle international, au sein de la direction diversité du Groupe Orange dirigée par Laurent Depond et dans l’équipe de Roxane Adle Aiguier, directrice égalité professionnelle du Groupe. Elle a pour mission le déploiement des politiques d’égalité dans l’ensemble des filiales du Groupe de par le monde.

Pour cela, elle s’appuie notamment sur les outils de certification GEEIS qui visent à l’établissement d’une culture globale de l’égalité professionnelle, sans frontières mais en fine considération des contextes et enjeux locaux.

Rencontre.

 

 

Eve le blog : Bonjour Angelica. Quels sont les enjeux de l’internationalisation de la politique égalité d’Orange ?

Angelica Mirica : D’abord, nous sommes un Groupe, donc il est de notre devoir de proposer à tous et toutes nos collaborateurs et collaboratrices une expérience professionnelle de qualité équivalente, partout dans le monde, dans toutes nos entités.

Il est désormais prouvé, par de nombreuses études, que la diversité est un vrai levier de qualité de vie au travail et d’engagement des salarié.es. Et nous avons un grand enjeu d’attractivité des talents, et en particulier des talents locaux, qui justifie, bien sûr, que l’on soit une entreprise modèle partout où nous sommes implantés.

 

 

Eve le blog : Pourquoi la certification GEEIS est un outil privilégié de déploiement de la politique égalité du groupe Orange à l’international ?

Angelica Mirica : Il y a trois raisons qui expliquent notre choix de faire appel au GEEIS pour déployer notre politique égalité à l’international :

– La première, c’est que cette approche “marche” parfaitement avec les 4 piliers de notre politique égalité (voir encadré en fin d’article).

– La seconde, c’est que la démarche GEEIS repose avant tout sur l’appropriation du sujet par les acteurs. C’est un outil de prise de conscience et de dialogue avec les DRH des pays qui permet de constituer un référentiel de pratiques partageables à l’échelle mondiale. Cette démarche de labellisation a en effet permis de créer un réseau de correspondant.es égalité pro/diversité dans tout le Groupe, sur lesquel nous pouvons solidement nous appuyer pour déployer la politique d’égalité.

– La troisième, c’est que GEEIS intègre deux critères supplémentaires importants : la communication entre RH et managers (sur les process de recrutement/promotion, les biais décisionnels, les stéréotypes…) et le dialogue social (ce qui est fondamental en matière d’internationalisation, car tous les pays n’ont pas le même cadre pour ce dialogue social, et il nous faut alors, parfois, participer à créer ce cadre).

 

 

Eve le blog : Le difficulté majeure de l’internationalisation d’une politique d’égalité, n’est-ce pas le caractère politiquement « sensible » dans certains contextes culturels, de la question de la place des femmes ?

Angelica Mirica : Aucune région du monde ne peut dire aujourd’hui qu’elle n’a pas de sujet égalité professionnelle. La question est bel et bien sensible, mais elle peut l’être partout et pour des raisons différentes. Il est donc évident que tout en visant un standard international de l’égalité, il nous faut tenir compte des contextes politiques, légaux, culturels et sociaux. Ce que nous promouvons, c’est une “culture Orange “de l’égalité, qui garantisse à tou.tes nos salarié.es de mêmes chances de développement professionnel.

Dans les faits, même si n’avons pas l’intention de nous mêler de politique locale, la labellisation, parce qu’elle est visible, nous met en situation d’acteur de l’égalité dans les pays. Et nous l’assumons, en faisant notamment des partenariats avec les universités, les ONG, les associations locales et d’autres entreprises pour faire avancer le sujet dans la société : c’est dans ce cadre que nous avons notamment étendu à l’international “Capital Filles” ou “Elles bougent“.

 

 

Eve le blog : Avez-vous des régions “cibles”, dans lesquelles vous voulez particulièrement accélérer l’agenda de l’égalité ?

Angelica Mirica : A l’heure actuelle, nous avons 9 pays d’Europe labellisées GEEIS. Pour 2016, nous nous sommes fixés dans deux grands objectifs géographiques : la zone AMEA et l’Amérique latine.

Mais le cap, à moyen terme, c’est la labellisation de toutes nos filiales, dans tous les pays.

 

 

Propos recueillis par Marie Donzel, pour le blog EVE. Avec la complicité de Christelle Cloarec (Orange/Innov’Elles) et Roxane Adle (Orange)

 

 

 

Les 4 piliers de la politique égalité professionnelle du Groupe Orange

 

– Des career paths inclusifs pour un accès réel des femmes aux postes à responsabilités

– Une mixité des métiers et une représentation équivalente des femmes et des hommes dans tous les secteurs de l’activité du groupe (avec un accent porté sur les métiers techniques et scientifiques)

 – La garantie du respect du principe d’égalité salariale

 – Des mesures de facilitation de l’articulation des temps de vie permettant à chacun.e de progresser professionnellement sans sacrifier à ses équilibres personnels.

 

ET AUSSI…