3 grands enjeux pour la mixité et le leadership féminin en Afrique

Eve, Le Blog Inspirations, Rôles modèles

 

Le Programme EVE poursuit son internationalisation en lançant la première édition d’EVE Africa à Dakar du 12 au 14 décembre 2017.

En amont de ce séminaire dédié au développement du leadership équilibré, le webmagazine vous propose une revue des grands enjeux pour la mixité sur le continent de tous les avenirs.

 

 

Un tissu d’entrepreneuriat féminin riche de hautes potentialités

En Afrique subsaharienne, les femmes représentent 27% des entrepreneur·es (GEM – 2015). Et on les trouve dans tous les secteurs : de l’artisanat à la tech, en passant par l’industrie, les métiers de la communication ou ceux de la finance.

Cette audace entrepreneuriale des femmes représente pour l’Afrique un extraordinaire potentiel de développement économique. C’est aussi pour les entreprises du monde entier qui sont parties prenantes de ce développement économique (à commencer par les partenaires du Programme EVE engagés dans EVE Africa), tout un champ d’opportunités ouvert : ces femmes entrepreneures sont de vraies rôles modèles pour l’émergence d’une génération de leaders ; ce sont aussi tout de suite d’éventuelles partenaires économiques pour enrichir et dynamiser l’écosystème de création de valeur ajoutée.

 

La tech au féminin : enjeu clé d’accélération de l’empowerment et du leadership des femmes en Afrique

Quoique l’insertion économique des femmes d’Afrique soit avancée, la mixité se heurte, en plusieurs points du continent, à la problématique du connectivity gap ; à savoir des inégalités d’accès au « digital landscape ».

Il y va d’infrastructures technologiques qui doivent encore pénétrer davantage le monde rural, mais il y va aussi d’enjeux de sécurisation de l’espace numérique pour les femmes. En effet, si les TICS se présentent indéniablement comme un levier d’accélération de l’empowerment des femmes sur le continent comme l’explique Anne-Pélagie Yotchou, à la tête du CEFAP (une organisation qui forme les femmes aux techs), le numérique est aussi le lieu de nouveaux risques pour les femmes : le cyber-harcèlement s’avère un vrai fléau dans certaines zones, imposant aux fournisseurs d’accès une vigilance accrue pour lutter contre. (voir à ce sujet notre article sur les actions d’Orange en faveur de la sécurité numérique des femmes en Afrique)

 

Insertion des femmes, prospérité économique et paix

Les Nations Unies soutiennent activement les initiatives en faveur du leadership des femmes en Afrique, en portant deux convictions corrélées :

1/ La prospérité économique est clé de la paix durable sur le continent. Et cette prospérité ne peut évidemment se faire en laissant de côté la moitié des talents de l’Afrique (comme dans le reste du monde).

2/ En vertu de la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité adoptée en 2000, l’intégration des femmes dans les processus de négociation de paix et reconstruction post-conflit, l’ONU entend imposer systématiquement, partout dans le monde, des femmes d’expérience pour donner de la voix à la cause des peuples en général et des femmes en particulier et aspire de ce fait à voir bon nombre de leaders féminines être en visibilité et en position d’agir.

 

Marie Donzel, pour le webmagazine EVE