A la RATP, les métiers n'ont pas de genre!

Eve, Le Blog Dernières contributions, Développement personnel, Egalité professionnelle, Leadership, Responsabilité Sociale, Rôles modèles

Rencontre avec Murielle Dubois, responsable de l’attractivité des métiers à la RATP

Nous avons salué il y a quelques jours « les mercredis du handball« , une initiative porteuse de la RATP pour favoriser la rencontre entre les femmes du réseau de transports et des jeunes filles qui s’apprêtent à se choisir un métier. Cette démarche a attisé notre curiosité : pour en savoir plus sur tout ce que fait la RATP en matière de leadership au féminin, nous avons interviewé Murielle Dubois, responsable de l’attractivité des métiers.

  

Programme EVE : Bonjour Murielle. Vous êtes responsable de l’attractivité des métiers à la RATP. En quoi cela consiste?

Murielle Dubois : Ma mission couvre deux objectifs. Un objectif externe, celui de recruter dans la diversité, au-dela des méthodes de sourcing existantes, en mettant en oeuvre de nouvelles façons de repérer les talents. Le second objectif est un objectif interne, il s’agit de fidéliser les salarié-es.

 

Programme EVE : Pouvez-vous décrire rapidement la population des salarié-es de la RATP?

Murielle Dubois : Nous sommes 46 000 à la RATP et 10 000 de plus si on compte les filiales. Ce sont en grande majorité des opérateurs et opératrices, dans le domaine de l’exploitation, des services et de la maintenance. Nous avons aussi une population d’encadrants, dans l’ingénierie, dans la maintenance, l’exploitation et dans toutes les activités du siège. Aujourd’hui, les femmes représentent 20% de nos effectifs, toutes catégories confondues.

C’est un beau challenge car les métiers du transport sont plutôt perçus comme masculins, à tort bien sûr. Nous voulons évidemment accentuer cette féminisation des équipes, en diffusant un message important aux femmes : il n’y a pas qu’à l’accueil ou derrière un guichet qu’elles ont leur place, mais aussi au volant de nos véhicules, dans nos cabines de conduite, à la maintenance

 

Programme EVE : Quand vous dites que c’est un challenge, vous voulez dire que c’est le résultat d’une politique volontaire en la matière?

Murielle Dubois : Oui, nous menons une politique très active sur la diversité et l’égalité professionnelle. Nous avons depuis longtemps un protocole d’égalité hommes/femmes que nous avons renouvelé en 2012.

 

Programme EVE : Comment faites-vous pour attirer des femmes à la RATP?

Murielle Dubois : Nous allons vers elles, dans les lycées, dans les universités, dans les écoles, en travaillant avec des associations comme « Elles bougent » ou « déployons nos ailes ».

Nous communiquons sur tous nos métiers : ils sont au nombre de 234 et ils sont tous mixtes, sans exception. Nous avons aussi fait le choix de campagnes de communication grand public très axées sur les métiers justement, ces métiers sont incarnés par des hommes et des femmes, nous voulons que les candidat-es puissent s’y projeter.

Enfin, nous expliquons bien aux femmes que nous leur offrons d’emblée des postes avec des responsabilités techniques et/ou managériales. Ce sont bien des parcours professionnels qu’on propose à la RATP, aux femmes et aux hommes.

 

 

Programme EVE : Mais un parcours, justement, c’est fait aussi d’éventuels obstacles ou de freins, non? Je pense à la maternité, notamment, qui ralentit de nombreuses carrières de femmes…

Murielle Dubois : A la RATP, la maternité n’est pas un problème. C’est une étape, importante, dans la vie des collaborateurs et collaboratrices, mais ce n’est pas un obstacle ou un frein. Notre protocole d’égalité est très clair sur le sujet : toute absence ponctuelle en rapport avec la parentalité ne doit pas être pénalisante dans les parcours professionnels.

Nous avons aussi beaucoup d’hommes, de plus en plus, qui prennent des congés paternité. Les choses changent et nous accompagnons ces changements, nous les facilitons et les promouvons.

 

Programme EVE : Je voudrais reparler avec vous des « Mercredis du handball ». Dans notre article, nous avons évoqué le bénéfice de ces journées de rencontres pour les jeunes filles des quartiers… Quels retours avez-vous des femmes de la RATP qui y ont participé?

Murielle Dubois : Elles sont fières et elles ont raison de l’être. Elles sont fières d’avoir été choisies pour représenter l’entreprise au féminin, elles sont fières de parler de leur métier. D’ailleurs, c’est aussi en parlant d’elles et de ce qu’elles font qu’elles prennent conscience de leurs compétences, de leur talent.

Faire parler des femmes, c’est une action de leadership féminin en soi. C’est leur offrir une opportunité de sortir de leur contexte, un moyen de prendre du recul sur leur expérience, une occasion d’identifier et de valoriser leurs points forts.

 

Programme EVE : Quelles autres actions de promotion du leadership au féminin menez-vous?

Murielle Dubois : Un axe fort de notre protocole d’égalité est la sensibilisation des managers à l’égalité. Nous comptons sur eux pour essaimer les bonnes pratiques en la matière, aussi nous intégrons à notre nouvelle formation Perform des ateliers consacrés aux stéréotypes et à la diversité.

C’est essentiel car nous nous devons d’être à l’image de celles et ceux que nous transportons, qui sont des hommes et des femmes, de toutes origines, de tous milieux. Mais au-delà de la représentation, nous avons la conviction que oui, la diversité est un levier de performance, d’innovation et de créativité.

 

Propos recueillis par Marie Donzel

ET AUSSI…