La féminisation des métiers est en marche grace aux marraines SNCF de « elles bougent » !

Eve, Le Blog Dernières contributions, Egalité professionnelle, Leadership, Rôles modèles

Linda Maisano, de la Direction Déléguée Trains-TER, est l’une des marraines SNCF de l’association Elles bougent, une association valorisant les métiers techniques auprès des lycéennes et étudiantes. Elle a accepté de répondre aux questions de TF CO pour SNCF AU FEMININ sur son engagement auprès de cette association.

 

Bonjour Linda, depuis combien de temps êtes-vous investie dans l’association Elles bougent ?

Linda Maisano : Depuis la création de l’association fin 2005. J’étais alors en poste à RHC dans le service en charge des relations avec l’enseignement supérieur. Et nous avons tout de suite dit oui à l’initiative proposée par Marie Sophie Pawlak, alors responsable des relations Entreprises à l’ESTACA.

 

En quoi consiste l’action de l’association ? Sur quel plan intervenez-vous ? 

Linda Maisano : Les jeunes filles sont encore trop peu nombreuses à rejoindre les écoles d’ingénieurs et les formations scientifiques. Pour privilégier la diversité des talents au sein des entreprises du domaine ferroviaire, aéronautique et automobile, Elles bougent a pour vocation d’aider les jeunes filles dans leurs choix d’orientation aux possibilités de carrières dans ces secteurs.  Le rôle des marraines est donc de conseiller ces jeunes filles, de témoigner de nos expériences et d’expliquer nos métiers pour susciter des vocations.

 

Le 21 février a eu lieu le 1er Forum Réseaux et carrières au féminin, pouvez-vous raconter quelles étaient vos attentes pour cette journée, et comment elle s’est déroulée ?

Linda Maisano : L’objectif était de permettre à de jeunes étudiantes d’école d’ingénieurs, de rencontrer dans un format privilégié des Responsables des Ressources Humaines et les Ingénieures marraines de l’association Elles bougent sur les opportunités de stages, d’emplois et de carrières dans l’entreprise.

Nous avons eu aussi la chance d’écouter le message de Mme Isabelle This-Saint-Jean, Vice-Présidente en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche au Conseil Régional Ile-de-France qui constatait qu’encore trop de femmes se sous-estiment sur le registre de « je ne suis pas capable de »…

Au-delà des rencontres avec les entreprises (RENAULT, PSA, EADS, Alstom, RATP, TOTAL…), des conférences étaient proposées sur le thème « Créer et développer son réseau professionnel » ainsi que des séances de coaching sur les thèmes « Mieux se connaître, pour mieux se faire connaître », « Construire et développer son réseau professionnel et se donner de la visibilité » ou encore des ateliers pour apprendre à bien négocier son salaire.

 

L’association Elles bougent a-t-elle des besoins donnés : plus de marraines, plus de communication, autres?

Linda Maisano : Oui bien sûr, Elles bougent, tout comme notre réseau, va se déployer en réseaux régionaux, nous avons donc besoin de marraines SNCF pour qu’à chaque rencontre nous puissions être présentes, expliquer notre entreprise, ses opportunités et donner envie aux jeunes filles de nous rejoindre.

Je remercie surtout Anne Do Rosario qui anime  le réseau des marraines SNCF avec énergie et enthousiasme !

Propos recueillis par TF CO pour le réseau SNCF AU FEMININ, avec l’aimable autorisation de la SNCF.

ET AUSSI…