Etude Fleischman-Hilard « Women, Power and Money » : où en sont les femmes avec l’articulation des temps de vie ?

Eve, Le Blog Dernières contributions, Développement personnel, Egalité professionnelle

L’agence conseil Fleishman-Hillard se penche sur les attentes des femmes à l’égard de la vie professionnelle, de la vie privée et de la consommation et présente régulièrement des études complètes sur ces questions.

La dernière en date, menée en partenariat avec Ipsos* et intitulée « Women, Power and Money » offre un éclairage spécifique sur les femmes françaises. L’étude revient sur leur rapport à la famille, au couple, à l’économie, aux marques, et surtout à leur carrière professionnelle. Décryptage.

 

 

Des inégalités femmes/hommes très fortement ressenties

Premier constat : les inégalités femmes/hommes dans le monde professionnel sont très fortement ressenties par les femmes. Seulement 26% des françaises interrogées se déclarent satisfaites de leur carrière et 84% d’entres elles considèrent que les hommes sont mieux payés pour des missions équivalentes.

 

Les femmes expriment toutefois, et c’est assez nouveau, une certaine confiance en leur propre potentiel : 72% se pensent aussi aptes que les hommes à diriger une équipe.

 

 

 

 

Besoin de « temps pour soi »

La question de la conciliation vie privée/vie professionnelle reste au coeur de leurs préoccupations. Une femme sur deux exprime de la frustration quant à ses relations sociales et 36% d’entres elles se déclarent insatisfaites de la place réservée dans leur agenda aux loisirs personnels. C’est de « temps pour elles » dont semblent le plus manquer les femmes.

 

Au final, seulement 42% disent être parvenues à un véritable équilibre vie privée/vie professionnelle. Pour les autres, jongler entre boulot, enfants, vie de couple et vie amicale, engagement associatif et/ou citoyen demeure une gageure.

 

 

L’articulation des temps de vie, plus que jamais au cœur des défis de l’égalité

Plus que jamais la problématique de l’articulation des temps de vie apparaît comme centrale dans la prise en compte des enjeux de l’égalité : les entreprises y travaillent (et en particulier toutes celles qui sont déjà signataires de la Charte de le Parentalité) et les dispositions de la loi-cadre, présentée le 3 juillet dernier par Najat Vallaud-Belkacem (dont nous vous reparlerons la semaine prochaine) confirment l’intention de tous les acteurs, économiques, politiques et sociaux, d’agir concrètement en ce sens.

 

 

 

Marie Donzel, avec Erwann Brion (stagiaire blog EVE)

 

 

 

* L’enquête « Women, Power and Money » a été réalisée en février 2013 auprès d’un échantillon représentatif de 750 femmes âgées de 21 à 69 ans, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Chine et sur un panel de 1008 femmes aux Etats-Unis.

ET AUSSI…