Le W20 Summit, pour engager le G20 à renforcer l'intégration économique des femmes

Eve, Le Blog Dernières contributions

 

Emanation du G20, le Women W20 ouvre en ce 24 avril 2017 ses portes à Berlin.

 

Portant la conviction que « lorsqu’on investit dans les femmes, on investit dans une puissante source développement global », ce sommet développe 4 grandes thématiques.

 

1/ Renforcer l’inclusion des femmes sur le marché du travail

Le W20 rappelle l’accord de Brisbane sur l’objectif de réduction d’au moins 25% des inégalités de genre et exige du G20 l’application du principe « 25 par 25 » via :

> la définition et le suivi d’indicateurs précis pour piloter une politique active et efficace d’égalité entre les femmes et les hommes

> des actions volontaristes pour mettre fin aux écarts salariaux

> la mise en place de quotas pour garantir la mixité dans la gouvernance des entreprises

> la promotion de l’équilibre des temps de vie pour les femmes et pour les hommes

> la valorisation du « care » et la prise en compte de la valeur créée par les « tâches domestiques » dans le calcul du PIB

> des mesures favorisant l’empowerment et l’indépendance des jeunes filles et des femmes

 

2/ Favoriser l’entrepreneuriat féminin

Le W20 alerte sur l’insuffisant accès des femmes aux financements qui fait encore frein au développement d’un entrepreneuriat réellement mixte et prive l’ensemble de l’économie d’une partie de ses énergies. Pour cela, il demande :

> l’abolition de toutes les restrictions légales à l’indépendance financière des femmes qui perdurent encore

> des garanties d’accès aux marchés et aux outils de production pour les femmes qui souhaitent entreprendre

> la création et le déploiement de programmes d’incitation et de soutien à l’entrepreneuriat des femmes

> des mesures d’aides publiques aux entreprises vertueuses en matière de partage des responsabilités

> le renouvellement et le renforcement du Global Partnership for Financial Inclusion

 

3/ Accélérer et consolider l’inclusion digitale des femmes

Considérant que la révolution numérique constitue une opportunité à saisir pour réduire les inégalités femmes/hommes, mais que cela ne se fera pas sans porter un accent aigu sur l’accès réel des femmes aux business de la tech, le W20 attend du G20 des engagements forts en matière de :

> promotion de la mixité des métiers, tout particulièrement dans le champ de la science et des nouvelles technologies

> développement des compétences digitales pour le plus grand nombre

> aux start-ups fondées et dirigées par des femmes

> investissement dans la recherche et développement d’outils numériques favorisant spécifiquement la qualité de vie et en son sein, l’articulation vie privée/vie professionnelle

> soutien à l’entrepreneuriat social des femmes

 

 

4/ Faire du W20 un acteur puissant du G20 et du G20 un leader international de la mixité dans le monde économique

Puisque la question de l’intégration économique des femmes est bien l’affaire de toutes et tous et un levier majeur de développement pour l’ensemble de la zone G20, le W20 affirme un positionnement d’acteur central en son sein. En conséquence, il en appelle à :

> la constitution d’une structure permanente W20, dotée d’un budget propre et significatif

> le resserrement des liens du W20 avec la troika et la participation conjointe à des laboratoires d’idées et innovations

> l’engagement à tenir l’objectif d’au moins 30% de femmes parmi les participant.es au G20 d’ici 2020, ainsi que dans les B20, C20, L20, T20 et Y20.

 

Marie Donzel, pour le webmagazine EVE.

 

 

 

 

 

 

ET AUSSI…