Les 5 infos égalité / mixité de juillet 2019

Eve, Le Blog Actualité, Dernières contributions

L’actualité de l’égalité professionnelle, de la mixité et du leadership équilibré ne connaît pas de trêve estivale. De la féminisation des armées à la gouvernance politique en passant par le cinéma, les lignes bougent sur tous les fronts en ce mois de juillet 2019 ! Voici les 5 infos qu’il ne fallait pas manquer.

L’inauguration du mois : le Suffren, premier sous-marin français conçu pour accueillir un équipage mixte

Le webmagazine EVE se réjouissait qu’en juillet 2018, tous les postes opérationnels de l’armée française étaient désormais ouverts aux femmes, une actualité marquée par le retour de mission des quatre premières officières autorisées à rejoindre l’équipage d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins. Ce type de sous-marin, au vaste habitacle, se prêtait à l’accueil d’un contingent féminin, ce qui n’est pas le cas d’autres modèles traditionnellement pensés pour n’héberger que des hommes. Pour s’ouvrir réellement à la mixité, il faut donc penser logistique. C’est aujourd’hui chose faite : ce 12 juillet 2019, Emmanuel Macron a inauguré à Cherbourg le Suffren, premier sous-marin nucléaire d’attaque pensé dès sa conception à recevoir un équipage mixte ! Le navire militaire devrait prendre le large dès 2020. L’armée française est la quatrième armée la plus féminisée du monde derrière Israël, la Hongrie et les États-Unis, même si avec 15% d’effectifs féminins, la mixité n’est pas encore une réalité. Mais les lignes bougent, et pas qu’en France : le 11 juillet 2019, Patricia Ortega est nommée générale des forces armées espagnoles. La Madrilène est une habituée des « premières » : en 2009 elle était la première Espagnole lieutenant-générale et en 2015, la première colonelle de l’armée espagnole.

Les nominations du mois : Christine Lagarde et Ursula von der Leyen aux manettes de l’Europe

La gouvernance européenne se féminise après une longue hégémonie masculine. Christine Lagarde, première femme à diriger le FMI (hors périodes d’intérim) depuis 2011, a rendu sa lettre de démission, effective dès le 12 septembre 2019. C’est qu’à partir du 31 octobre prochain, elle va prendre la succession de Mario Draghi à la présidence de la Banque centrale européenne, devenant ainsi une nouvelle fois la première femme à occuper cette fonction. Un autre visage féminin, celui d’Ursula von der Leyen, est également en passe d’incarner la gouvernance de l’Europe. Le 16 juillet 2019, le Parlement européen a élu la ministre de la Défense allemande à la tête de la Commission européenne. Elle sera aussi la première femme à présider l’institution européenne. Le nouveau Parlement européen n’est pas en reste : le 2 juillet, il se réunissait en composant un record de féminisation, avec 40% d’eurodéputées. La mixité est enfin atteinte au sein du Parlement communautaire, notamment grâce aux 6 États ayant envoyé un contingent paritaire : la France, l’Autriche, la Slovénie, la Lettonie, Malte et le Luxembourg. Dans un article du Guardian, Donald Tusk, président sortant du Conseil européen, se félicite de l’actualité : « Je suis ravi – après tout, Europe (princesse phénicienne de la mythologie grecque) est une femme. Je crois que ça valait le coup d’attendre pour un tel résultat » !

L’annonce du mois : vers la fin de la tutelle masculine en Arabie Saoudite ?

Le 9 juillet 2019, le journal saoudien Okaz a lancé un pavé dans la mare avec sa une : « Bientôt plus de tutelle pour les plus de 18 ans ». Si le statut des femmes n’est pas explicitement mentionné, selon le journaliste saoudien Ahmed Al-Omran exilé aux États-Unis, il pourrait bien s’agir de « mettre un terme au tutorat masculin ». Ce serait alors une réforme majeure en matière de droits des femmes dans le royaume conservateur. En Arabie Saoudite, un système de « gardien masculin » place en effet les femmes en éternelles mineures. Elles doivent ainsi demander permission à leur mahrâm, c’est-à-dire leur tuteur (père, mari, fils ou oncle) pour étudier, travailler, se marier ou voyager. Si l’annonce n’a pas encore été confirmée par les autorités, de nombreux médias internationaux comme le Wall Street Journal ont annoncé de source sûre qu’une réforme destinée à permettre aux Saoudiennes de s’affranchir de leur tuteur pour renouveler leur passeport et pour voyager devrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

La ville du mois : Berkeley bannit tous les mots genrés de son vocabulaire

Le pouvoir du langage. Si l’écriture inclusive n’est pas un débat dans la langue anglaise, reste que cette dernière n’est pas beaucoup plus neutre que celle de Molière. « À l’instar de toute construction sociale, le langage est porteur de stéréotypes » et la ville de Berkeley aux États-Unis s’en est bien rendue compte. Le Conseil de la ville a ainsi décidé le 16 juillet dernier de bannir par ordonnance les termes connotés traduisant une préférence genrée dans le vocabulaire municipal. Quelques révisions s’imposent : exit le « manhole » (bouche d’égout), bienvenue au « maintenance hole » ! Adieu les « craftsmen » (artisans), place aux « craftspeople » ! Plus de 24 terminologies sont ainsi en passe d’être amendées. Pour Rigel Robinson, membre du Conseil municipal de Berkeley et sponsor de la démarche, « le code municipal masculino-centré était inexact et dépassé. Cette ville est pour tout le monde, et nos lois doivent le refléter ».

L’actrice du mois : Lashana Lynch en tête d’affiche du prochain James Bond

Pour la première fois de son histoire, l’agent 007 sera une agente. Et pas n’importe laquelle ! D’après le Daily Mail l’actrice britannique Lashana Lynch, découverte par le grand public dans Captain Marvel, devrait ainsi prendre la relève de Daniel Craig dans le 25e opus de la cultissime saga d’espionnage. Le film, réalisé par Cara Fukunaga avec la contribution de la scénariste Phoebe Waller-Bridge désormais connue pour les séries Killing Eve et Fleabag devrait sortir le 8 avril 2020. La franchise d’espionnage n’est pas la seule à se réinventer au féminin : lors du Comic-Con 2019, Marvel a fait le buzz en annonçant que le Mjolnir, le fameux marteau de Thor, devrait changer de propriétaire dans son 4e opus… Et reviendra à Natalie Portman, nouvelle déesse du Tonnerre ! L’actrice, qui incarnait la scientifique Jane Foster dont était amoureux le fils d’Odin, verra ainsi sa force décuplée et pourra manipuler à sa guise l’électricité comme le temps. L’avenir de la mixité dans la cinématographie s’annonce foudroyant…

Valentine Poisson pour le webmagazine EVE

ET AUSSI…