Catherine & Dianeba portent les couleurs de SNCF au Rallye des Gazelles

Eve, Le Blog Dernières contributions, Rôles modèles 0 Comments

Après Nathalie et Marie-Paule en 2016, Katell et Christelle en 2017, Gaëlle et Emmanuelle en 2018, ce sont Dianeba et Catherine qui forment cette année l’équipage SNCF du Rallye des Gazelles. Motivées comme jamais à quelques semaines du départ, Dianeba Cissokho, agent opérationnel à la Direction de la Sûreté Paris Nord et Catherine Régojo Génotal, Conseillère relations à la DRH Réseau, partagent avec la communauté SNCF au Féminin leurs motivations, leur vision de l’empowerment et surtout leur belle complicité.

Qu’est-ce qui vous a motivées pour candidater à ce Rallye ?

Dianeba Cissokho : En tant qu’ambassadrice mixité et diversité, je veux montrer au monde entier que les femmes sont capables ! Je veux montrer aux femmes qu’elles ne doivent pas se mettre de barrières et aux hommes qu’elles sont aussi courageuses qu’eux.

Catherine Régojo Génotal : Comme Dianeba, j’ai à cœur de montrer que toutes les activités peuvent être pratiquées par les femmes comme les hommes. C’est une problématique qui m’est d’autant plus chère qu’au sein de SNCF Réseau où je travaille, on a du mal à recruter et attirer des femmes vers nos métiers qui sont pourtant ouverts à tous.

Le Rallye des Gazelles, c’est aussi un défi personnel : j’ai 53 ans, j’ai surmonté un cancer il y a une dizaine d’années et je suis là, on peut compter sur moi pour relever des challenges, pour oser, pour agir. Je me sens vivante et j’ai à cœur de transmettre à d’autres femmes qui traversent la maladie qu’il y a un après !

Pourquoi avoir choisi de faire équipage ensemble ?

Dianeba Cissokho : Catherine et moi, ça a été une évidence ! Dès la première rencontre aux tests de sélection, quand j’ai vu sa force, sa détermination, je me suis dit : je ne vais pas la lâcher, cette femme veut repousser ses limites et je vais l’y aider. Au fur et à mesure des étapes de sélection, on était tout le temps ensemble, là l’une pour l’autre sans avoir eu besoin de se le dire.

Catherine Régojo Génotal  : Dianeba et moi sommes très complémentaires mais nous avons un trait de caractère en commun : nous sommes concentrées et déterminées, sans pour autant nous prendre au sérieux. C’est avant tout un plaisir d’être ensemble, de nous découvrir, de partager, de rire… Et je pense que nous n’avons pas fini d’avoir des émotions fortes ensemble !

Vous allez porter les couleurs de SNCF lors d’un événement sportif international. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Catherine Genotal : Beaucoup de fierté, et l’envie d’embarquer les agents avec nous autour de la mixité ! Notre équipage, d’ailleurs, ce n’est pas Dianeba et Catherine, c’est agent Dianeba et agent Catherine, au service de SNCF et avec, nous l’espérons beaucoup de supporters SNCF derrière nous.

Dianeba Cissokho : J’ajoute que le Rallye comporte aussi une dimension d’action humanitaire que nous avons à cœur de développer ! Nous mesurons la chance d’appartenir à une entreprise qui soutient les actions solidaires de ses agents.

Le Rallye part le 16 mars… Qu’est-ce qui vous attend d’ici-là ?

Catherine Régojo Génotal : Comme chaque équipage, un planning serré nous attend ! Nous avons effectué les 12 et 13 janvier un stage pour nous préparer à la navigation. Le 4 février, c’est direction le Maroc pour apprendre à piloter un 4×4 dans les dunes. Ensuite, nous partons récupérer le véhicule à Lorient. On le dépose au technicentre Paris Nord pour l’habillage. Début mars, c’est le lancement des opérations de communication et de la collecte humanitaire (nous sommes en lien avec l’association Cœur de Gazelles qui distribue des vêtements pour les adolescent·e·s et des livres scolaires de maternelle). Le 11 mars, nous exposons le véhicule dans un intrapôle et l’après-midi nous sommes au Campus Réseau pour ouvrir la Semaine de la Mixité organisée par la DRH. Le lendemain, nous chargeons le matériel puis on prend la route pour Valence où est prévue une rencontre avec l’équipe SUGE. Puis cap sur Nice pour le départ du 16 mars !

Dianeba Cissokho : Le Rallye des Gazelles, ce n’est pas qu’une course, c’est aussi tout ce qui se passe avant, c’est beaucoup de travail et c’est génial, car nous apprenons beaucoup, comme les autres gazelles avant nous. Nous avons hérité de l’association qui gère le Rallye chez SNCF et le budget attribué par les sponsors. Pour tout le reste, on se débrouille et on négocie !

De ce fait, vous devez vous découvrir une foule de talents cachés et acquérir de nouvelles compétences au cours de cette expérience…

Catherine Régojo Génotal : Catherine Woronoff-Argaud nous avait prévenues : « vous allez apprendre et découvrir à chaque étape ». Et c’est vrai ! Depuis le début des sélections en octobre 2018. Le Rallye des Gazelles, c’est une expérience très formatrice. Nous appliquons nos compétences dans un champ d’actions bien différent de celui dans lequel on travaille d’habitude. A chaque étape nous développons de nouvelles compétences. C’est très bon pour la confiance en soi !

Dianeba Cissokho : Je suis complètement d’accord avec ça. Je me découvre capable de faire plein de choses que je pensais inaccessibles. J’ai l’occasion de bénéficier des savoir-faire et de l’expérience en communication de Catherine. J’apprends tous les jours à ses côtés. Je découvre des choses en moi aussi : je suis à la hauteur de ce défi et ça me donne vraiment envie de continuer à me dépasser.

Catherine Régojo Génotal : Ce que je trouve super, c’est qu’en plus de beaucoup nous apporter l’une à l’autre, on essaime de l’énergie et de la motivation autour de nous. L’équipe avec laquelle je travaille profite de cette expérience. J’infuse de l’envie d’aller de l’avant et je trouve très gratifiant que mon équipe soit plus qu’un soutien dans ce projet : elle est vraiment avec moi, portée par toute la vitalité dont m’anime la participation au Rallye des Gazelles. Energie et vitalité que Dianeba et moi avons rencontrées chez les 12 candidates 2019, que nous saluons au passage !

Propos recueillis par Marie Donzel, avec la complicité de Francesca Aceto

ET AUSSI…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *