C’est quoi l’effet Dunning-Kruger ? – Ou une autre façon de penser le « syndrome de l’imposteur »

eveprogramme Actualité, Dernières contributions, Développement personnel Leave a Comment

Comment se fait-il que les personnes les plus compétences soient aussi celles qui ont le plus tendance au complexe d’imposture… Et inversement que les personnes les moins qualifiées sur un sujet soient les plus péremptoires quand elles donnent leur avis, voire les plus audacieuses quand il s’agit de s’en emparer ?

La sororité, c’est la fraternité pour les femmes ? On en parle !

Noémie Messéan Actualité, Dernières contributions, Leadership, Responsabilité Sociale

Depuis 2021, l’ONU consacre une Journée mondiale de la fraternité humaine, célébrée le 4 février. Dédiée à la promotion du dialogue interreligieux et interculturel, elle renvoie dans son intitulé à un grand principe des Lumières : la considération de tous les hommes par tous les hommes comme s’ils étaient frères. Et les sœurs, alors ?

Le rire est le propre de l’homme… Et de la femme ? On en parle !

Eve, Le Blog Actualité, Dernières contributions, Responsabilité Sociale

Quand François Rabelais dit « le rire est le propre de l’homme », on comprend bien entendu qu’il parle de l’humanité… Mais la question mérite quand même d’être posée : est-ce que femmes et hommes sont égaux face au rire ? Pour en avoir le cœur net, jetons un œil aux chiffres et à la littérature scientifique sur le sujet.

Pourquoi les poches des vêtements féminins sont-elles plus petites ? On en parle !

Eve, Le Blog Actualité, Dernières contributions, Responsabilité Sociale

Le sexisme se cache dans les détails… Jusqu’à se loger dans la taille des poches des vêtements. Non, mais sérieusement ? Un article sur les écarts de traitement face au prêt-à-porter ? Eh oui, car derrière cette question des poches, il y a toute une histoire qui parle de liberté, d’indépendance et même d’objectivation du corps des femmes. On en parle !

Les toilettes, une question de genre ? On en parle !

Eve, Le Blog Dernières contributions, Egalité professionnelle, Responsabilité Sociale

En 2012, la 67è Assemblée générale de l’ONU décide de consacrer une Journée mondiale des toilettes, qui se tiendra tous les ans le 19 novembre. « Les toilettes sont petites mais puissantes » lit-on sur la page du site de l’organisation internationale qui fait résonner cet événement annuel avec l’Objectif de Développement Durable n°6 : Garantir l’accès à tous des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable d’ici à 2030.

Il en va bien entendu de droit à l’hygiène et subséquemment, de prévention de nombreux risques de santé. Mais l’ONU évoque tout particulièrement l’enjeu de la condition des filles et des femmes au cœur de cette Journée mondiale. Mais pourquoi donc ?

C’est quoi, le syndrome Trinity ?

Eve, Le Blog Dernières contributions, Développement personnel, Egalité professionnelle, Leadership

Imaginez que vous réalisiez un long-métrage. Un grand film d’aventure. Un futur blockbuster. Vous êtes conscient·e des inégalités de genre : pas question pour vous de présenter les personnages féminins comme des petites choses fragiles placées sous la protection de personnages masculins forts.

Non, vous avez créé un rôle de femme puissante, volontaire, forte en caractère et bien sûr dotée de compétences avérées sinon de superpouvoirs. Le film sort. La critique est dithyrambique. Mais quelques articles soulignent qu’hélas, vous êtes tombé·e dans le panneau du « syndrome Trinity ».

De quoi, de quoi ? On vous explique tout sur le syndrome de Trinity et sur sa transposition au « leadership féminin » en entreprises.

Les étoiles aux cuisiniers et les cuisinières aux fourneaux ? On en parle !

Eve, Le Blog Dernières contributions, Egalité professionnelle

Le plus célèbre des guides gastronomiques ne compte qu’une triple étoilée (sur 29) et deux cheffes titulaires de 2 étoiles (sur 75) à l’heure actuelle. Pourtant, l’INSEE nous indique que 80% du temps de préparation des repas dans les familles incombe aux femmes. Il n’y a pas comme un problème ? Pourquoi donc la popotte quotidienne, c’est pour les mamans en tête à tête avec à la gazinière alors que les plats de fine gueule à l’addition salée, c’est l’affaire d’hommes entourés de toute une brigade ?