A LA UNE

C’est quoi, l’intelligence collective ?

Puisqu’on se dit tout, on peut se le dire entre nous : il y a des expressions toutes faites qui sont tellement présentes dans les discours qu’on finit par les trouver insignifiantes, voire agaçantes. La notion d’« Intelligence collective » est aujourd’hui gravement menacée par ce fléau du mot qui fait un tel tube qu’il finit par sonner creux. Voilà qui est bien ennuyeux car de l’intelligence collective, de la vraie, qui se traduit par des actions, on en a bien besoin en entreprises. Il est urgent de réinvestir de sens le concept d’intelligence collective.

Les femmes plus dépensières que les hommes, on en parle ?

Avec l’arrivée des soldes, il n’y a pas que les petits prix qui défilent sur nos écrans ; il y a aussi les blagues et les caricatures qui croquent les femmes en irréductibles dépensières, volontiers hystérisées par les réductions sur les chaussures et chiffons. Derrière l’imagerie, tout un panier de stéréotypes sur la frivolité des femmes, leur soumission aux sirènes de la société de consommation, leur certaine insouciance quant à la valeur de l’argent voire leur puérilité face au principe de frustration… Mais sous les clichés, quelle vérité ? Les femmes sont-elles réellement plus dépensières que les hommes ? On en parle !

Autocoaching : 3 tips pour une vie sociale intense… Sans s’épuiser !

Avoir une vie sociale, c’est essentiel ! De nombreuses études montrent que côtoyer les autres, c’est bon pour la santé physique et psychique, que cela ralentit les effets du vieillissement et bien sûr que cela contribue largement au développement professionnel. Mais la vie sociale, c’est aussi pas mal d’exigences : du temps à consacrer, des efforts à fournir, des postures à tenir…
Alors, comment tirer le meilleur parti d’une vie sociale intense, sans s’épuiser ? Petite séance d’autocoaching.


voir plus

DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Autocoaching : 3 tips pour une vie sociale intense… Sans s’épuiser !

Avoir une vie sociale, c’est essentiel ! De nombreuses études montrent que côtoyer les autres, c’est bon pour la santé physique et psychique, que cela ralentit les effets du vieillissement et bien sûr que cela contribue largement au développement professionnel. Mais la vie sociale, c’est aussi pas mal d’exigences : du temps à consacrer, des efforts à fournir, des postures à tenir…
Alors, comment tirer le meilleur parti d’une vie sociale intense, sans s’épuiser ? Petite séance d’autocoaching.

Autocoaching : 3 tips pour maximiser ses chances d’être augmenté·e

Qui ne veut pas voir sa rémunération réévaluée ? Mais comment obtenir une augmentation à la hauteur de ses aspirations ? Inspirez-vous des méthodes des négociateurs pour maximiser vos chances d’être augmenté·e !

Autocoaching : 3 tips pour (re)trouver le positif

Contexte morose, environnement anxiogène, avenir incertain… Il y a parfois de quoi avoir le moral en berne. On a beau savoir que le positif attire le positif et que voir la vie du con côté consomme nettement moins d’énergie que de râler, pas toujours facile de remettre en route la pompe à optimisme. Alors, on vous propose une petite séance d’autocoaching pour retrouver le positif.

La sororité, miroir de la fraternité ? On en parle !

On entend de plus en plus souvent parler de sororité. Le mot semble avoir remplacé la notion de « solidarité féminine »…


voir plus

EGALITÉ PROFESSIONNELLE

Les femmes plus dépensières que les hommes, on en parle ?

Avec l’arrivée des soldes, il n’y a pas que les petits prix qui défilent sur nos écrans ; il y a aussi les blagues et les caricatures qui croquent les femmes en irréductibles dépensières, volontiers hystérisées par les réductions sur les chaussures et chiffons. Derrière l’imagerie, tout un panier de stéréotypes sur la frivolité des femmes, leur soumission aux sirènes de la société de consommation, leur certaine insouciance quant à la valeur de l’argent voire leur puérilité face au principe de frustration… Mais sous les clichés, quelle vérité ? Les femmes sont-elles réellement plus dépensières que les hommes ? On en parle !

C’est quoi l’intersectionnalité ?

En parallèle de la doctrine de l’universalité, une autre approche prend de plus en plus de poids dans la conversation sur la mixité : l’intersectionnalité. Que propose cette approche ? Quelle est son histoire ? Quelles critiques suscite-t-elle ? Comment se concrétise-t-elle dans la réalité et les pratiques d’inclusion ? On fait le point.

La place des femmes dans le numérique

En ce 17 avril, Journée de la Femme Digitale, nous vous proposons de faire un point sur la place des femmes dans le numérique. Combien sont-elles à y travailler ? A y entreprendre ? Le digital est-il l’avenir de l’égalité ? On répond à tant de questions et quelques autres…


voir plus

LEADERSHIP

C’est quoi, l’intelligence collective ?

Puisqu’on se dit tout, on peut se le dire entre nous : il y a des expressions toutes faites qui sont tellement présentes dans les discours qu’on finit par les trouver insignifiantes, voire agaçantes. La notion d’« Intelligence collective » est aujourd’hui gravement menacée par ce fléau du mot qui fait un tel tube qu’il finit par sonner creux. Voilà qui est bien ennuyeux car de l’intelligence collective, de la vraie, qui se traduit par des actions, on en a bien besoin en entreprises. Il est urgent de réinvestir de sens le concept d’intelligence collective.

Autocoaching : 3 tips pour maximiser ses chances d’être augmenté·e

Qui ne veut pas voir sa rémunération réévaluée ? Mais comment obtenir une augmentation à la hauteur de ses aspirations ? Inspirez-vous des méthodes des négociateurs pour maximiser vos chances d’être augmenté·e !

Autocoaching : 3 tips pour inspirer confiance aux autres

Inspirer confiance aux autres, c’est gagnant-gagnant : vous avancerez plus vite avec les autres en les faisant avancer. Mais comment inspirer confiance ? Quelques tips pour muscler cette soft-skill essentielle.

C’est quoi le « leadership au féminin » ?

Qu’est-ce que le leadership au féminin ? La rédaction du webmagazine EVE fait le point sur une notion cardinale de son action depuis plus d’une décennie.


voir plus

RESPONSABILITÉ SOCIALE

Les femmes plus dépensières que les hommes, on en parle ?

Avec l’arrivée des soldes, il n’y a pas que les petits prix qui défilent sur nos écrans ; il y a aussi les blagues et les caricatures qui croquent les femmes en irréductibles dépensières, volontiers hystérisées par les réductions sur les chaussures et chiffons. Derrière l’imagerie, tout un panier de stéréotypes sur la frivolité des femmes, leur soumission aux sirènes de la société de consommation, leur certaine insouciance quant à la valeur de l’argent voire leur puérilité face au principe de frustration… Mais sous les clichés, quelle vérité ? Les femmes sont-elles réellement plus dépensières que les hommes ? On en parle !

Réac, la fête des mères ? On en parle…

Pour les un·e·s, c’est la fête du collier de nouilles ; pour les autres, c’est une rémanence de politiques natalistes (passéistes ?) ; pour d’autres encore, l’occasion de faire savoir que maman a de la charge mentale plein la tête et qu’elle aurait besoin de repos ; certain·e·s y voient une opération marketing qui n’a cependant pas que de mauvais côtés etc.

Mais pourquoi la fête des mères, marronnier parmi les marronniers, fait-elle donc tant parler ?

La place des femmes dans les conflits… Et la paix !

Plus de 30 guerres et conflits armés sont en cours dans le monde : de l’Ukraine au Tigré, du Yémen au Mozambique, du Tchad à la Birmanie, du Moyen-Orient au Haut-Karabagh… La question de la paix dans le monde est d’autant plus cruciale aujourd’hui qu’elle croise les défis climatiques et l’ensemble des grands enjeux économiques, sociaux et culturels.

Autant dire que nous ne pouvons passer d’aucune voix, d’aucune pensée, d’aucune idée, d’aucune initiative pour travailler à résoudre ces conflits ; Pourtant, la place des femmes dans la construction de la paix n’est pas encore acquise. On fait le point sur cette question.


voir plus

RÔLES MODÈLES

Le livre du mois : « Les grandes oubliées, pourquoi l’histoire a oublié les femmes », de Titiou Lecoq

Voilà plusieurs années que la rédaction du webmagazine EVE s’intéresse à l’effet Matilda et à ses effets sur le parcours professionnel et social des femmes d’aujourd’hui. Comment se projeter dans une ambition ouverte à de vastes horizons quand on manque de rôles modèles ?

Le livre du mois : « Je veux tout », de Nathalie Rozborski

Elle n’est pas une influenceuse avec des millions de followers, elle n’est pas célèbre et n’a pas fondé une start-up à succès. « En revanche, je peux affirmer sans nul doute que je suis aujourd’hui heureuse, amoureuse et pleinement épanouie. Qui peut en dire autant ? » Nathalie Rozborski a donc décidé de partager avec ses congénères ses réflexions et ses conseils pour réussir « l’examen du bonheur féminin adulte »…

Dans son livre « Pousser les murs », Muriel Pénicaud revient sur la genèse du Programme EVE

Ambassadrice de la France auprès de l’OCDE et ancienne ministre du travail, Muriel Pénicaud partage sa vision des grands défis à venir pour le futur des entreprises dans son nouveau livre « Pousser les murs » paru aux éditions de L’Observatoire…

Le livre du mois : « CAC Woman ? – Et si on pouvait réussir en restant soi-même ? » par Sara Ravella

Après une longue carrière en entreprise l’ayant menée jusqu’aux Comités Exécutifs de Lafarge et de L’Oréal (ndlr : partenaire du Programme EVE), Sara Ravella est aujourd’hui consultante, conférencière, co-initiatrice des « Rencontres atypiques »… Et autrice d’un livre dont le titre n’est pas sans résonner avec le motto de notre programme EVE : CAC Woman ? – Et si on pouvait réussir en restant soi-même ?


voir plus

CATALOGUE


PODCAST


Inscription à la newsletter

* Ce champs est obligatoire

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque mois nos derniers articles du webmagazine
par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous contactant à l’adresse programme.eve@danone.com