L’entrepreneuriat social est une voie privilégiée d’empowerment

Eve, Le Blog Dernières contributions, Responsabilité Sociale 0 Comments

Entretien croisé entre Khalid Hima, chargé de projets RSE à la Fondation KPMG France et Margaux Cosnier, Co-Directrice Incubation/Formation de La Ruche.

Comment s’est faite la rencontre entre la Fondation KPMG et la Ruche ?

Margaux Cosnier : C’est d’abord une rencontre humaine entre Bruno Humbert (Président des Ruches) et Bouchra Aliouat (Secrétaire Générale de la Fondation KPMG) qui a débouché sur une rencontre collective entre acteurs engagés au service des territoires pour accompagner les profils sous-représentés dans l’entrepreneuriat.

Khalid Hima : Il y a des synergies évidentes entre La Ruche et la Fondation KPMG qui a pour ambition de contribuer au progrès social en portant l’accent sur l’insertion professionnelle. Au départ, la cible de la Fondation était les jeunes puis à partir de 2010, nous nous sommes tournés vers toutes les populations en besoin d’empowerment. Nous avons la conviction que l’entrepreneuriat social est une voie privilégiée pour accompagner l’insertion et l’autonomisation des moins favorisé·e·s.

La Ruche et la Fondation KPMG sont en partenariat sur un programme spécifiquement dédié à la valorisation des talents d’entrepreneures : les Audacieuses. Pouvez-vous nous présenter ce dispositif ?

Margaux Cosnier : Les Audacieuses, c’est un programme d’accompagnement à l’émergence d’entreprises à impact positif sur les territoires, portées par des femmes.  Ce programme s’étale sur une durée de 9 mois, depuis l’idée jusqu’à la concrétisation du projet, en passant par tout un travail sur les freins à lever, la confiance, l’assertivité, mais aussi l’accès au financement et la constitution d’un réseau de prospects, fournisseurs et autres parties prenantes de la réussite du projet. Tout cela se fait en co-construction avec les partenaires du Programme, dont la Fondation KPMG.

Khalid Hima : Notre rôle dans ce programme, c’est d’apporter du mécénat de compétences aux Audacieuses en mobilisant les collaborateurs issus de tous les métiers de KPMG : l’audit, l’expertise-comptable et le conseil. Nous avons 25 collaborateurs et collaboratrices volontaires qui s’engagent chaque année dans le programme des Audacieuses pour donner des formations d’une demi-journée à une journée à la Ruche ou, sur des modalités d’engagement plus longues quand il s’agit de structures en changement d’échelle.

Margaux Cosnier : Le partenariat avec la Fondation KPMG se construit en continu. Nous ajoutons des briques d’année en année pour nourrir nos méthodes d’accompagnement et intervenir de la façon la plus pertinente possible auprès des entrepreneur·e·s. Par exemple, c’est avec les expert·e·s de KPMG que nous avons développé notre outil de construction du business plan.

La Ruche et KPMG ont aussi en commun le maillage territorial. Est-ce que le partenariat s’active aussi en régions ?

Khalid Hima : En effet KPMG a une implantation territoriale très importante avec 238 bureaux en régions et de son côté la Ruche développe le programme des Audacieuses dans plusieurs grandes villes de France, dont Bordeaux et Saint-Nazaire. Il va de soi que nous voulons donner une dimension régionale à ce partenariat et nous sommes précisément en train d’y travailler ensemble.

Margaux Cosnier : En effet, nous sommes passés de 8 entrepreneures accompagnées en Île de France à 90 entrepreneures (dont 40 cette année) qui suivent ou ont suivi le programme des Audacieuses dans 4 régions de France. Nous avons la fierté de constater que 80% des projets en activité qui sont sortis de ce programme développent leur chiffre d’affaire et créent des emplois. Au-delà de cet impact direct, il y a toute la fertilisation des écosystèmes locaux de producteurs, fournisseurs, partenaires…

Khalid Hima : Pour KPMG, participer à un tel programme est un vrai levier d’engagement pour nos salarié·e·s : ils peuvent développer des compétences nouvelles, découvrir un écosystème différent et inspirant ça apporte beaucoup de sens tout en leur offrant des opportunités de faire des rencontres passionnantes avec des entrepreneures qui ont toutes une histoire captivante à raconter et une foule d’idées nouvelles à partager.

Et après les Audacieuses, quels prolongements pour le partenariat entre la Ruche et la Fondation KPMG ?

Margaux Cosnier : Nous avons le programme des Ambitieuses Tech For Good, dédié à l’accélération des projets de startups à impact positif. La fondation KPMG est l’un des premiers partenaires que nous avons mis dans la boucle, notamment pour accompagner à la première levée de fonds.

Propos recueillis par Marie Donzel, pour le webmagazine EVE, avec la complicité de Marine Beucher.

ET AUSSI…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *