Polémique : pas de bra, pas de confiance en soi?

Eve, Le Blog Développement personnel, Egalité professionnelle, Leadership, Rôles modèles

Il fut un temps où, en témoignage symbolique de la libération des femmes, on brûlait son soutien-gorge sur la place publique. Une façon de dire « basta, le corps contraint », « haro sur la sacro-sainte féminité » et « ras-les-seins du patriarcat ».

Fut un temps où l'on brûlait les soutiens-gorges sur la place publique...

De l’eau a coulé sous les ponts et de l’encre dans les livres, articles, thèses et rapports sur la place des femmes dans la société. Aujourd’hui, le débat n’est plus seulement qui lave les dessous et qui porte la culotte au foyer, mais comment faire pour mieux partager les espaces du pouvoir dans les sphères économique, politique, sociale et intellectuelle.

Notre conviction, appuyée sur les travaux fouillés des meilleur-es spécialistes des questions de genre, c’est que la confiance en soi des femmes est un des leviers principaux de leur accès aux responsabilités.


La confiance en soi des femmes a d’ailleurs son marché. Ce qui n’est pas un mal en soi : les ouvrages de coaching à destination des leaders féminines en devenir se multiplient sur les tables des libraires : Guide l’auto-coaching pour les femmes, Oser être la chef, être femme au travail etc.

Ca ressemble à un livre, ça se vend au rayon des livres...

Une tendance qui n’a pas échappé aux « créatifs » de l’agence Publicis, qui y ont vu une formidable occasion… de vendre des soutiens-gorges pigeonnants à tour de bra(s)!

Ça ressemble à un livre et ça se vend au rayon des livres, sous un titre prometteur annonçant des « bons trucs » pour prendre confiance en soi quand on est une femme qui espère faire carrière dans un monde d’hommes.

On s’approche pour feuilleter, mais quand on l’ouvre : Oh! surprise! En un mot comme en cent, ça tient en deux bonnets rembourrés. Ce n’est pas de la littérature, c’est un soutien-gorge. Pour celles à qui il faut décidément tout expliquer, ça signifie : pour réussir, portez un décolleté.


... Mais c'est un message clair : pour réussir, portez un décolleté!

On pourrait trouver que ça ne mange pas de pain et passer notre chemin. On pourrait trouver ça drôle, et rire avec les publicitaires qui se sont sans doute gargarisés de leur super-géniale idée. On pourrait prendre le temps de débattre, études statistico-socio-pyschologiques à l’appui, sur le rôle de la séduction dans les rapports de travail et de pouvoir…

Mais on peut aussi dire qu’on trouve cette campagne simplement stupide… Et surtout franchement ringarde. Car à l’heure où les femmes n’hésitent plus à prouver que leur tournure d’esprit vaut largement leur tour de poitrine, et à l’heure où les hommes s’inquiètent de trouver leur juste place dans une société en transformation, vendre le soutien-gorge le plus inconfortable de toute l’histoire du prêt-à-porter comme un gage de réussite professionnelle, c’est juste être à côté de son slip.


Pour « réussir dans un monde d’hommes », préférons donc bomber le poitrail au sens métaphorique du terme : prenons confiance en nous, osons faire valoir nos compétences et n’ayons pas peur de passer parfois pour « gonflées »!


Marie Donzel

ET AUSSI…