« Il n’y a pas que ‘les autres’ hommes qui peuvent avoir des réactions sexistes ! »

Eve, Le Blog Développement personnel, Egalité professionnelle, Rôles modèles

Yves Lescaroux, Directeur régional infrastructure à la SNCF, a été invité à participer au 1er séminaire EVE à Evian. Il revient sur ce qu’il a pu y glaner comme sujets de réflexion… et d’action !

Pourquoi avez-vous accepté de participer au séminaire EVE ? Lorsque l‘on m’a proposé de participer au séminaire, j’ai d’abord été flatté ! Et je me suis lancé dans l’aventure sans hésitation. Je trouve normal que l’on veille à ce que l’équilibre des genres soit respecté au sein des entreprises, et ce à tous les niveaux. En arrivant à Evian, j’ai d’abord éprouvé un sentiment d’infériorité -il y avait beaucoup de femmes, toutes charismatiques, déterminées, puissantes- mais ce ressenti s’est très vite dissipé. L’accueil était chaleureux, je me suis senti à l’aise, j’ai rapidement trouvé ma place en tant que témoin mais aussi en tant que participant. Depuis, « j’ose être moi-même pour pouvoir agir » ! Je cherche à être plus positif, à accepter l’échec, à prendre le temps de souffler, je me questionne sur ce qui me donne envie d’aller travailler : autant de conseils donnés à l’assistance féminine mais qui s’appliquent aussi aux hommes…

Sentez-vous que votre comportement vis-à-vis des femmes dans l’entreprise à changé ? Personnellement, j’ai toujours pensé que les femmes avaient toute leur place en haut de la hiérarchie. C’est peut-être pour cette raison que j’ai été invité au séminaire d’ailleurs… Et pourtant, une des conférences qui m’a le plus marqué portait sur le sexisme ordinaire. Bien que je sois un homme sensibilisé à la problématique de la diversité hommes – femmes, je me suis mis à douter un peu de moi lors de certains témoignages. J’ai réalisé qu’il n’y avait pas que « les autres hommes » qui avaient pu avoir des propos ou des réactions sexistes ! Aujourd’hui, je suis plus attentif à la sensibilité de mes collaboratrices. De plus, comme je recrute des cadres supérieurs, j’essaie d’équilibrer les équipes, mais, au sein de la branche infrastructure, qui est très technique, il y a très peu – trop peu- de candidatures féminines.

Y a-t-il des projets qui se mettent en place au sein de la SNCF ? La SNCF a participé au séminaire, c’est un grand pas. Pour inciter les patrons à se pencher sur le sujet, et plus largement pour faire évoluer les positions de chacun, nous avons décidé de nous réunir -entre participants SNCF du séminaire EVE- à peu près une fois par mois, pour réfléchir à des actions de sensibilisation. Pour l’instant, nous en sommes à la phase de brainstorming… mais on a envie de faire bouger les choses !

ET AUSSI…