Le quotidien ordinaire d’une Working Mum extraordinaire : propos recueillis à la machine à café

Eve, Le Blog Dernières contributions, Développement personnel, Egalité professionnelle

« Lever 6h30. Premier défi, être prête avant le réveil du petit dernier… J’ai donc exactement 15 minutes pour prendre une douche, enfiler mon tailleur d’Executive Woman et me préparer à animer mon séminaire.
6h44, je suis prête et pas un bruit. L’idée d’un café chaud en solitaire me séduit. Je me précipite vers mon expresso et … Ouin. Changement de programme : biberon, couche et babygros !
7h00, réveil de l’aînée. Un nouveau combat s’annonce : comment éviter la crise de « la jupe rose préférée » toujours dans le tambour de la machine à laver que maman à oublier d’étendre hier ? Et tout s’enchaîne : lutter contre ce stupide sentiment de culpabilité qu’ont toutes les mères face à leurs bambins en pleurs ; petit-déjeuner, toilette, jean et sweet-shirt (rose, bien entendu !)…

7h45, tout est sous contrôle, mais un peu de paracétamol s’impose.
8h00, il est temps de partir. Je prends le petit dans mes bras… Zut, j’avais oublié ses régurgitations intempestives. Plus rien de repassé dans mon placard. Tant pis pour le joli tailleur coordonné ! Et je me rassure en me disant, que, tout compte fait, le look « casual » donnera un coté moins guindé à mon séminaire. Premier arrêt : école maternelle. Puis la crèche d’entreprise. Je commence à être sérieusement en retard. J’accomplis le rituel  « chausson-doudou-bisou » en moins de 15 secondes et part en courant sous le regard consterné des collègues.
8h45, passage au pas de course au service pressing de l’entreprise pour y déposer le « fameux tailleur ».

8h50 : Victoire ! Je suis en salle de conférence. Petit SMS de mon époux qui rentre après une semaine de déplacement à l’étranger « Avion à l’heure. Je récupère les enfants ce soir ».
Et comme par magie, le stress d’une semaine de course folle disparaît. Je réalise soudain, qu’au-delà de tout ce qui est mis en place par mon entreprise pour concilier ma carrière et ma vie de maman… les conditions d’une véritable égalité professionnelle hommes/femmes commencent à la maison.
9h00, mon séminaire peut commencer. »

par Leïla, de Schneider Electric

ET AUSSI…