Parentalité masculine : quel est le rôle de l’entreprise ?

Eve, Le Blog Dernières contributions, Développement personnel, Egalité professionnelle

Neuf grandes entreprises, Accenture, Areva, BNP Paribas, Bouygues Construction, la Caisse des Dépôts, Danone, La Poste, LVMH et PPR, ont choisi de se mobiliser conjointement pour donner la parole à leurs salariés, hommes et femmes, sur le thème de la parentalité en entreprise et plus particulièrement de la parentalité masculine. Sur les 37 000 salariés ayant déclaré avoir un ou plusieurs enfant(s), 32% ont répondu au questionnaire entre le 5 au 29 avril 2011. Cet excellent score est le signe d’un vif intérêt porté par les salariés à cet enjeu sociétal.

Parentalité active : persistance des inégalités hommes-femmes

Il apparaît que près de 50% des répondants hommes et femmes se reconnaissent dans un modèle parental égalitaire. Les pratiques reflètent un quotidien différent : si la parentalité relationnelle (dialoguer, échanger, dîner en famille) est relativement paritaire, on constate une inégalité dans la prise en charge de la parentalité active (soins, aide aux devoirs, accompagnement à la crèche ou à l’école), orchestrée majoritairement par les femmes (à + de 76% pour les soins).

Parmi les pères qui se déclarent « égalitaires », 31% n’assument en réalité aucune responsabilité de la parentalité active au quotidien. Les hommes légitiment leur manque de temps par leur charge de travail et un niveau de responsabilité élevé quand les femmes mettent plus facilement en avant des facteurs  subjectifs (31% des sondées se sentent obligées d’assurer un certain nombre d’heures sur leur lieu de travail).

Faire agir l’entreprise et allonger le congé paternité

Il ressort du sondage que 71% des hommes estiment que leur entreprise n’aborde pas le sujet de l’équilibre de vie des pères. Pourtant c’est un thème dont les hommes s’emparent plus facilement quand il est abordé dans leur entreprise. Dans ce cas de figure, les hommes en parlent plus facilement à leur hiérarchie, et 33% considèrent que cela a eu un impact positif. L’entreprise a un rôle de soutien du salarié, elle doit s’impliquer et proposer des mesures pour aider les salariés-parents. Ils attendent des actions permettant une meilleure articulation des temps de vie : en majorité, des services qui facilitent le quotidien comme des crèches d’entreprise, une conciergerie, etc. Il y a un consensus hommes et femmes pour l’allongement du congé de paternité : 77% des hommes et 83% des femmes y sont favorables. Encore un domaine où l’égalité hommes-femmes doit progresser.

Téléchargez  l’intégralité du sondage pour retrouver l’ensemble des données mentionnées dans cet article.

ET AUSSI…