Parentalité en entreprise : quand la « Discipline positive » passionne les Danoners!

Eve, Le Blog Dernières contributions, Développement personnel, Egalité professionnelle, Leadership, Responsabilité Sociale, Rôles modèles

C’est officiel : Olga Koenig succède à Catherine Thibaux au Comité des Sages du programme EVE.

Dans ce cadre, elle a tout de suite souhaité faire part de la vivifiante conférence organisée le 6 septembre 2012 par Isabelle Grall avec Sophie Gilhodes sur « la Discipline positive« , autrement dit sur tout ce qui permet de donner une éducation à la fois ferme et bienveillante à ses enfants tout en s’épanouissant comme parent.


La discipline positive, une méthode d'éducation alliant fermeté et bienveillance, qui a déjà séduit des millions de parents et éducateurs à travers le monde

Béatrice Sabaté, psychologue clinicienne qui a notamment introduit la Discipline positive en France et traduit le best-seller américain sur ce thème*, a animé cette rencontre qui a rassemblé pas loin d’une centaine de participant-es (dont, il faut le signaler, près d’un quart d’hommes).

Pour nous faire revivre ce temps fort de la parentalité en entreprise, Olga a recueilli les impressions des organisatrices et des participant-es de la rencontre « être parent actif, parent acteur ». Témoignages.


Isabelle Grall, organisatrice de la conférence : « La rentrée est un moment où chacun se repose la question de son équilibre de vie professionnelle et familiale. »

L’idée d’un évènement destiné à tous les Danoners du siège à la rentrée est née à l’occasion d’un déjeuner Dan’Elles.

Nous cherchions une idée pour créer du buzz sur la dernière partie de l’année. Nous savons que le sujet de la parentalité est un sujet fédérateur pour les femmes mais également pour les hommes. La conférence de Jérôme Ballarin en décembre 2010 à l’initiative des réseaux de femmes, avait lancé le thème pour la première fois. Le Kids day, organisé suite à cette conférence par la DRH en juin 2011 avait remporté un grand succès auprès de tous. Mais le Kids day n’a lieu que tous les deux ans. Nous avons pensé qu’un évènement plus modeste en 2012 permettrait de maintenir le tempo sur la parentalité.

Pourquoi ne pas profiter de la rentrée des classes pour créer l’évènement? C’est en septembre qu’il faut remettre en place le rythme et l’organisation de la famille, surtout si il y a des changements, une entrée à l’école, en primaire, au collège et que les relations parents/enfants se remettent en place après les vacances sur les sujets du quotidien souvent plus conflictuels.

Sophie (Gilhodes, ndlr) nous a parlé de Béatrice Sabaté et de la Discipline positive… Avec le concours du réseau Maman à Danone (MAD) et de la DRH, nous avons donc décidé de proposer une conférence en interne sur le sujet. La DRH s’est vraiment mobilisée pour cet événement et grâce à une communication interne efficace, la participation a été au rendez-vous :environ 80 personnes présentes, dont pas mal d’hommes. Chacun s’est exprimé, a participé, réagi… et est reparti un peu frustré que le temps soit passé si vite et qu’il y ait encore tant de choses « évidentes » à découvrir.


Sophie Gilhodes, co-organisatrice : « Avec des outils simples, il est possible de transmettre à nos enfants des valeurs et de concilier parentalité et vie professionnelle »

La psycho-clinicienne Béatrice Sabaté s'est formée à la Discipline Positive aux Etats-Unis, aux côtés de Jane Nelsen, et introduit la méthode en France. On lui doit notamment la traduction et l'adaptation d'un ouvrage de référence aux éditions du Toucan

J’ai rencontré Béatrice (Sabaté, ndlr) en 2005 à l’école franco-américaine de New York où elle a introduit avec beaucoup de réussite la démarche et les outils de Discipline positive de Jane Nelsen : l’objectif était alors de contribuer à ce que parents, enseignants et administration s’impliquent au quotidien autour de l’enfant dans un esprit de coopération, d’encouragement, de lien et d’appartenance.

Cette approche a été pour moi une véritable révélation. J’ai pris conscience qu’avec des outils simples, oui, il est possible de transmettre à mes enfants les valeurs qui me tiennent à coeur, concilier parentalité, vie professionnelle et peu de disponibilité …. Avec un minimum de stress et beaucoup de bonheur.

J’ai bu ses conseils car au-delà de la clinicienne, Béatrice est une femme très inspirante et une grande source de sérénité.

J’ai activement puisé dans les outils de la Discipline positive et désamorcé quelques belles crises quand je suis rentrée en France et que mes enfants ont découvert le système éducatif traditionnel français et le sacro-saint « Peut mieux faire! ». Trop peu de « good job! » et d’encouragements à mon goût à l’école encore hélas…

Je me suis très logiquement intéressée aux initiatives lancées par la DRH du siège de Danone sur le thème du work/life balance. J’ai partagé mon expérience car je suis convaincue que si nous réussissons à aborder avec confiance l’éducation de nos chères têtes blondes alors nous pourrons aborder bien plus sereinement nos journées de travail.

Je souhaitais que les Danoners rencontrent Béatrice. Rentrée en France également, Béatrice poursuit avec passion, auprès des parents, dans les écoles et en entreprise les ateliers de formation à la Discipline Positive. Avec Armelle Martin, également formatrice en Discipline positive, elle propose aujourd’hui des modules en entreprise « Etre parent Actif, parent Acteur ». C’est un aperçu de ces ateliers que nous avons vu aujourd’hui … Et honnêtement, cela avait un goût de « trop peu »!


Jeanne, participante : « Cette démarche rejoint les valeurs fortes de Danone »

Cette démarche rejoint les valeurs fortes de Danone : l'empathie, l'ouverture, le "generous listening", "l'empowering"... (c) Leonid Mamchenkov

A titre personnel, cette démarche répond parfaitement à ce que je recherche en ce moment et fait écho à mes lectures sur la communication non violente. Je trouve qu’une approche par le terrain de l’éducation des enfants rend ces outils plus accessibles car ils résonnent de façon très personnelle, ce qui aide toujours à l’acquisition de nouvelles pratiques. Et une fois appropriés, il sera facile de les vivre aussi dans la sphère professionnelle.

J’ai trouvé Béatrice Sabaté passionnante et passionnée. Elle choisit des exemples concrets et propose des mises en situation qui amènent tout de suite à un ressenti fort qui permet de ne pas appréhender qu’avec l’intellect mais aussi par l’expérience. Elle donne envie de la suivre.

J’apprécierais énormément de pouvoir participer à la formation qu’elle propose. Si Danone souhaite l’organiser je serai la première à participer.

Je pense que cela pourrait s’inscrire à la fois dans le souci qu’a Danone de permettre à chaque salarié de trouver son équilibre, y compris dans sa vie personnelle. En outre, les concepts évoqués rejoignent des notions fortes de CODE telles que l’ouverture, l’empathie, Generous listening, empowering


Eduquer nos enfants avec attention, bienveillance et fermeté pour leur offrir le meilleur de la liberté. (c)Knehcsg

Caroline, participante : « La parentalité est un sujet qui concerne tout le monde, l’entreprise a un rôle essentiel à y jouer.  »

C’est un sujet trans-générationnel, qui a vraiment rassemblé et concerne tout le monde! Hommes/ femmes, tous âges, tous niveaux de responsabilités… Bref un sujet qui fait tomber des barrières entre les gens! J’ai trouvé qu’il y avait une forte participation des Danoners et des questions sans détour. Je pense que l’entreprise a un rôle à jouer pour travailler sur la parentalité, et que les Danoners sont prêts pour y participer. Donc à poursuivre.




Delphine, participante : « J’aurais voulu que mon conjoint puisse assister à cette conférence!  »

J’ai adoré cette conférence. J’en faisais un petit bilan à quelqu’un qui n’avait pas pu être disponible ce jour là, et c’est remarquable comme les petits exercices qu’elle nous a fait faire résonne encore. Tous les exemples sont concrets et les solutions proposées, illustrées par des exercices de pratique sur place sont mémorables et donc peuvent être reproduits à la maison. Et de voir que la salle entière avait des problématiques similaires et hochait de la tête de la même manière, ça rassure un peu. Je n’ai que deux regrets : que mon conjoint n’ai pas pu assisté et que cela ait été si court.


Patrick, participant : « J’ai envie d’en savoir plus!  »

J’ai trouvé la conférence très intéressante. Mais aussi un peu frustrante, car après l’introduction aux outils de la Discipline positive, j’aurais envie d’en savoir plus, d’entrer dans le vif du sujet. J’en veux plus!


Le constat est net : de la réflexion, de la discussion et de l’échange sur la parentalité en entreprise, les Danoners en redemandent!


Propos recueillis par Olga Koenig, article édité par Marie Donzel

* A paraître le 26 septembre 2012, aux éditions du Toucan.