Retour sur la conférence Wenity « Le numérique n’a pas de genre »

Eve, Le Blog Dernières contributions, Egalité professionnelle 0 Comments

Fin 2018, Wenity, le réseau ombrelle des réseaux qui œuvrent pour la mixité et l’égalité professionnelle d’Orange a tenu une grande conférence diffusée en live à tous ses membres intitulée « Le numérique n’a pas de genre ». La rencontre a été l’occasion d’annoncer le partenariat initié entre Wenity et Lean In France.

Une grande table ronde a permis aux intervenant·e·s de s’exprimer sur leur vision de la transformation digitale. Pour Ziryeb Marouf, Directeur de la Transformation Digitale & du Réseau Social interne Plazza, « La transformation digitale, c’est d’abord une mutation par le biais du digital. Une mutation de la société, du monde qui nous entoure. […]. Il s’agit donc de mettre les mêmes moteurs dans l’entreprise, pour être en phase avec nos collaborateurs et nos clients. »

Sandrine Fouillé, Digital Strategist chez Capgemini, a complété en portant l’accent sur les transformations sociales induites : « La transformation digitale est une formidable chance pour l’avancement de carrière des femmes. La technologie nous impacte sans que nous nous en rendions compte comme l’intelligence artificielle, le cloud, la cybersécurité et les objets connectés. »

Virginie Dominguez, Directrice Digitale Grand public d’Orange France, a présenté sa vision de la diversité et son application au sein de ses équipes « Avec mes équipes, je compare le cerveau humain à une sorte de lampe torche. On éclaire à un certain endroit, et si l’on est très intelligent, on a un gros faisceau de lumière. Et il y a d’autres zones que l’on ne voit pas. Pour voir partout, les prismes sont très importants. Je n’ai pas trouvé d’autres clés que la diversité des parcours des personnes pour avoir cette vision intégrale qui nourrit les réflexions. »

Sandrine Fouillé a rebondi par un appel à l’action : « Au-delà de ce constat que l’on manque de femmes, de diversité dans nos équipes, il faut aussi essayer d’avoir des actions concrètes pour agir et changer. Puisque l’on doit être le changement que l’on veut voir dans ce monde, comme disait Gandhi. Cela commence par soi. Cela commence dès le collège, auprès des petites filles. On est plus sur la partie diversité et mixité. Il faut les sensibiliser aux codes informatiques. »

Insaff El Hassini a conclu les différentes interventions sur la nécessité d’avancer main dans la main : « Il est bon de ne pas oublier les hommes dans cette révolution globale et favoriser l’égalité professionnelle à travers un féminisme collectif auquel tous les hommes et les femmes contribuent. »

ET AUSSI…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *