"Le leadership par les valeurs est la piste la plus prometteuse pour transformer les entreprises"

Eve, Le Blog Dernières contributions, Développement personnel, Egalité professionnelle, Leadership, Responsabilité Sociale, Rôles modèles

Rencontre avec Sophie Sotil-Forgues, Associée Audit – KPMG

 

Ils sont 30. 30 nouveaux associés juste nommés chez KPMG. Dont 5 femmes. Et 5 EVEsien-nes, en l’occurrence.

Les équipes de la direction des Ressources Humaines de KPMG, la direction de la communication de KPMG et le blog EVE s’associent (!) pour mettre en lumière ces 5 figures de leadership affirmé, éclairé et équilibré. Elles ont chacune accepté de témoigner de leur parcours, d’évoquer leur participation au Programme EVE et de livrer leurs conseils à celles et ceux qui aspirent à progresser dans leur carrière.

Après Nathalie Baumgaertener-Dutang et Sara Righenzi, nous vous invitons à faire mieux connaissance avec Sophie Sotil Forgues, Associée Audit KPMG France

 

 

 

Eve le blog : Bonjour Sophie, et félicitations pour votre récente nomination au titre d’Associée chez KPMG. Quel parcours professionnel vous a menée jusqu’ici ?

KPMG – Tour Eqho

Sophie Sotil-Forgues : Je suis une pure KPMG, entrée dans la maison en 1999, juste après mes études à Dauphine, et ne l’ayant jamais quittée depuis!

J’ai cependant été détachée pendant deux ans, entre 2006 et 2008, au sein de l’autorité de contrôle des banques, dans le cadre d’un échange entre la Banque de France et KPMG. Une expérience très enrichissante, qui m’a permis d’approfondir encore mes connaissances dans mon domaine de prédilection, la réglementation bancaire.

Depuis 2009 d’ailleurs, la veille réglementaire est devenu le cœur de mon activité : mon rôle consiste à communiquer en interne et auprès de nos clients les évolutions réglementaires qui impactent le secteur bancaire.

 

 

Eve le blog : C’est là un rôle clé : vous permettez à tout un écosystème de gagner en confiance et en sérénité…

Sophie Sotil-Forgues : C’est effectivement ainsi que je conçois ma mission : apporter de la connaissance, précise et intelligible, pour donner de la vision de l’environnement réglementaire afin que chacun puisse mieux appréhender les risques et se rassurer dans son quotidien professionnel : c’est fondamental pour les associées qui signent ; ça l’est aussi pour nos clients, qui attendent de nous plus qu’une prestation comptable, mais un véritable accompagnement dans leur métier de chef.fe d’entreprise.

 

 

Eve le blog : Vous avez participé au Programme Emergence dédiée aux femmes à haut potentiel de KPMG. Que vous a-t-il apporté ?

Sophie Sotil-Forgues : J’ai trouvé l’expérience Emergence très enrichissante. J’en ai retenu un point en particulier : quelles que soient les situations, rester optimiste, regarder ce qui va bien au présent et lever la tête du guidon pour voir ce qui va aller bien dans le futur.

Cette posture permet de devenir acteur de sa propre vie, d’en finir avec les “je n’y arrive pas”, “je n’ai pas le temps”, “c’est trop dur” pour passer du côté de la confiance en soi, envers les autres, en l’avenir.

 

 

Eve le blog : Vous avez également participé au Programme EVE. Quel souvenir en gardez-vous ?

Sophie Sotil-Forgues : Je garde le souvenir d’un séminaire passionnant. Très stimulant du point de vue intellectuel et fortement axé sur les valeurs. En l’espèce, des valeurs qui me sont chères : le partage de la connaissance, la solidarité, l’humilité, le sens du collectif.

Je pense que cette idée du leadership par les valeurs est la piste la plus intéressante pour transformer nos entreprises. Le management, ce n’est plus seulement de l’organisation et des méthodes, c’est insuffler du sens et emmener les autres dans des projets qui les portent au-delà de leurs propres objectifs individuels, vers quelque chose qui correspond à l’intérêt général.

 

 

Eve le blog : Est-ce que certaines intervenantes vous ont particulièrement marquée ?

Sophie Sotil-Forgues : J’ai été épatée par Rachael Robertson, cette femme qui a conduit une expédition en Antarctique et qui incarne exactement cette idée de leadership par les valeurs.

J’ai aussi retenu de l’intervention de Tal Ben-Shahar un message fort pour tous les jours de l’existence : apprécier le positif, donner de la valeur aux choses qui font du bien. Son propos sur la nécessité de challenger la question avant de commencer à chercher la réponse me paraît également très pertinent pour aborder toutes les problématiques d’un monde changeant tel que le nôtre.

Enfin, j’ai été véritablement transformée par l’atelier de Martial Vidaud, le tai chi au service de la prise de parole : j’ai énormément gagné en confiance et, je l’espère en impact, quand j’interviens en public lors de tables rondes ou conférences.

 

 

Eve le blog : Quelles ont été vos motivations pour passer associée ?

Sophie Sotil-Forgues : Est venu un moment où, ayant gagné en confiance en moi, j’ai aussi pris conscience du fait que je connaissais mieux que quiconque les questions de réglementation dans l’entreprise et que beaucoup d’associés faisaient appel à moi pour les conseiller. Avec cela, j’ai constaté que j’avais un bon relationnel avec les clients et que j’étais capable de vendre.

Alors, je me suis tout simplement dit “pourquoi pas moi ?” et j’ai assez rapidement décidé d’engager les démarches. Cela a représenté pas mal d’efforts et de travail, mais j’ai eu la chance d’avoir des sponsors très encourageants, qui m’ont poussée incessamment à garder le cap. Ce qui m’a été dit à la fin de l’oral, c’est “vous avez vraiment fait preuve de pugnacité”. Pour moi, c’est un grand compliment.

 

 

Eve le blog : Sur 30 nouveaux associés, vous êtes 5 femmes. Cela vous positionne de fait en « rôle modèle » pour les autres femmes du cabinet. Comment recevez-vous cette responsabilité qui s’ajoute à celles que votre fonction d’associée exige désormais ?

Sophie Sotil-Forgues : C’est un passage de relais. Je dois en large partie ma propre progression de carrière à d’autres femmes, une cheffe en particulier, qui m’a servi de modèle, qui m’a poussée à progresser et qui m’a en même temps laissé beaucoup de liberté dans mon organisation.

J’ai envie d’être ce modèle-là, à mon tour, pour d’autres femmes, pratiquer le “leadership par l’exemple” et ne surtout pas changer de façon d’être parce que je suis devenue partner. Pour moi, être accessible est l’une des premières qualités d’un.e leader.

 

 

Eve le blog : Pour finir, quels conseils donneriez-vous à une femme ou un homme qui se projetterait dans l’ambition de passer associé.e chez KPMG ?

Sophie Sotil-Forgues : Le tout premier des conseils à donner c’est : “Posez-vous les bonnes questions. De quoi j’ai envie? Pourquoi j’en ai envie? Qu’est-ce que j’en attends?”. Pour moi, devenir associé.e, c’est élargir les possibilités de développer mon propre business au sein de KPMG.
Mon second conseil, c’est de devenir acteur de sa propre progression professionnelle : ne plus penser en termes de freins, mais mettre en œuvre tout son potentiel pour franchir ou contourner ce qui fait obstacle, avec imagination parfois et détermination toujours.

 

Enfin, je recommande à tout le monde de se trouver des sponsors au sens où Joanna Barsh (ndlr : intervenante à EVE) l’entend : des personnes bienveillantes et stimulantes, qui vous poussent à sauter de l’avion en vous disant leur confiance en vous pour ouvrir votre parachute et atterrir sur vos deux pieds… Et qui vous disent aussi que si ça ne se passe pas comme prévu, ils seront là quand même, pour vous soutenir, pour vous rattraper et pour vous encourager à vous lancer à nouveau.

 

 

Propos recueillis par Marie Donzel. Avec la complicité d’Adeline Henri et Blandine Neouze (KPMG), et le soutien de Sylvie-Bernard Curie (Associée DRH-Talents KPMG)

 

 

ET AUSSI…